AccueilAccueil  Présentation  Charte  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre Holoforum, bonne visite !

Pour plus d'informations sur Heimatlos, vous avez notre présentation et notre charte à votre disposition.
La guilde est officiellement fermée.
Merci à tous !

Partagez | 
 

 [RP Libre] Perdue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwen
Amorphe
Amorphe
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 27

MessageSujet: [RP Libre] Perdue.   Sam 20 Aoû - 14:54

Citation :
HRP :

Bonjour à tous (et toutes si visiteuses Razz),

Je démarre ce RP forum afin que nos personnages apprennent à mieux s'apprendre et à se connaître. Membre depuis maintenant plus de deux mois, je n'ai Rp avec aucun d'entre vous et je trouve ça fort dommage. Je me suis dis : "Quand j'aurais le jeu, ça fera plus de quatre mois que mon personnage est sur l'Heimatlos mais il ne s'est rien passé avec ses membres".

Voilà donc le but de ce RP forum.

Pour ce qui est des règles, on peut pas dire qu'il y en ait vraiment. Évitons juste les parties grosbill et "je sui overskilled jte but en 1 kou", on a tous nos faiblesses et nos forces. Mais ça, je suis persuadé que vous le saviez tous, vu les rôlistes que vous êtes.
Je m'occuperai de la narration quand ça sera nécessaire. Il n'y a pas vraiment d'ordre de post et ce RP forum est ouvert à tous bien entendus, néanmoins, si vous commencez quelque chose faites le correctement et n'abandonnez pas au bout de deux messages ! Razz




[ Musique d'ambiance ]

Quelque part, au beau milieu d’une plaine blanche de neige et de glace, un homme et une femme se font face. L’un motivé par la cupidité et le pouvoir, l’autre par la vengeance et la justice, sa justice. Hoth avait cette particularité d’être tranquille, loin des regards indiscrets, c’était le bon endroit pour régler ses comptes une bonne fois pour toute. La température extérieure est assez élevée (-18°C), aucun vent froid et l’étoile du système est à son zénith dans le ciel bleuté.


Sans dire ne serait-ce qu’un mot, les deux adversaires se dévisagèrent, l’amour qui se portait autrefois fut remplacé par la haine. Une haine si puissante que la Miraluka ferait n’importe quoi pour voir cette chose disparaitre à jamais, quitte à virer de bord définitivement. D’un saut de Force, la jeune femme s’envola dans les airs et activa son double sabrelaser de couleur rouge, un choix fait consciemment. Tous deux se connaissaient presque par cœur, ainsi, l’ancien agent impérial put prédire qu’elle arriverait de front.

Néanmoins, même s’il tenta d’esquiver l’attaque du sombre jedi, cette dernière imaginait bien qu’il utiliserait ses souvenirs et ses connaissances pour prendre le dessus sur son elle-même. N’importe quoi ! Prudente comme elle est, tout prévu elle avait. La jeune femme encore dans les airs, souleva un énorme bloc de glace de derrière la position du traître et le percuta sur celui-ci de plein fouet. Il fut propulsé à quelques mètres face à lui, sa tête se cogna contre une paroi glacée et il se releva avec difficulté.

Incroyablement surpris par le changement de tactique, Khalagan tenta de reprendre conscience et de viser mais… Son arme n’était déjà plus dans ses mains, suspendue dans les airs par la télékinésie dont pouvait faire preuve son ex-partenaire. Sereinement, il marcha vers son arme et tendit la main pour la reprendre. Non ! Erwen n’allait lui laisser aucune chance de victoire ou même de survie, peu importe le passé vécu ensemble… elle devait en finir, pour son propre bien. Ce qui pouvait lui arriver n’était guère important, tant qu’elle pouvait assouvir sa soif de vengeance.

Grâce à la Force, elle broya l’arme en un millier de morceaux. Ebahi par la puissance du duelliste face à lui, l’homme ne pouvait plus rien faire et après l’avoir réalisé, la jedi était déjà face à elle. « Quelle rapidité ! » se dit-il impressionné par les mouvements éclairs. Malheureusement, la blonde qu’il avait connu n’existait plus, détruite par sa propre faute, il s’en voulait un tant soit peu. Il entrouvrit les lèvres pour laisser échapper quelques mots mais elle ne voulait plus l’entendre.


La lame rouge du sabrelaser pénétra la faible armure, ensuite la chair de Khalagan, la cage thoracique et empala le cœur de plein fouet. Une dernière fois, il plongea ses doux yeux bleus sur le corps si bien enjoué d’Erwen, une larme coula sur la joue de la jeune femme. La souffrance et la haine avaient d’ores et déjà envahi son âme souillée par la corruption du côté obscur de la Force. Aveuglée par ses émotions et ses sentiments à chaud, elle n’avait plus rien à faire de l’amour qu’ils se portaient tous deux, seule la vengeance comptée et elle fut menée à bien.

D’un coup de pied, elle dégagea le corps à genoux pour le faire tomber violemment en arrière. Ce fut la seconde fois de sa vie, depuis la mort de ses parents, que la Miraluka pleura toutes les larmes de son corps. Elle se sentait trahie par l’homme qu’elle avait tant aimé. Comme tous, elle imagina que mener sa vengeance à bien suffirait à apaiser sa peine et sa douleur mais ce ne fut pas le cas, bien au contraire. L’impuissance et le désarroi s’emparèrent du jedi déchu.

Toute sa vie elle combattit le Mal dans sa plus sombre nature mais aussi sa plus pure, et aujourd’hui, à cause de son ex-amour, sa volonté flancha pour de bon. De sombres desseins se matérialisèrent dans ses pensées, tous et toutes n’étaient plus que traitres et abominations. La confiance qu’elle s’était forgée avec les membres d l’Heimatlos disparut et laissa place à de la colère et une soif de sang inextinguible. Pas un seul instant Erwen ne lutta pour revenir vers la Lumière, elle l’avait bien trop fait.


Tombée sur le corps inerte de son ancien partenaire, elle observa profondément ses yeux et déposa un dernier baiser sur ses lèvres encore chaudes avant de fermer ses paupières. Méthodiquement, la jeune femme se releva et se retourna vers son vaisseau spatial, marchant d’un pas lent et incertain. Assise sur la chaise du pilote, elle prit conscience que plus jamais elle ne pourrait retourner sur l’Heimatlos dans ces conditions. Que penseraient-ils d’elle ? En s’interrogeant, elle se demanda s’ils ne pouvaient pas l’aider à surmonter cette épreuve. Car seule, elle était vouée à devenir un agent du Mal.

Droguée par la souffrance et la colère, elle ne pouvait plus réellement se contrôler par se propres moyens. La Miraluka se rendait bien compte qu’elle ne pouvait arriver seule à sa rédemption. Nonchalamment, la jedi programma les coordonnées de l’emplacement tenu secret de l’Heimatlos et laissa le pilote automatique guider le vaisseau spatial. Prise de folie, sa souffrance devait s’évacuer et elle le fit par la colère. Sur son passage, elle saccagea tout ce qui pouvait l’être et tomba à genoux au beau milieu de la salle principale. Comme jamais, elle hurla sa souffrance et son désespoir.

Rampant tel un ver de terre, elle partit s’installer contre une des parois du bâtiment spatial. Dos au mur de métal, la jedi tira ses jambes vers sa poitrine et enfouit sa tête entre celles-ci. Pendant tout le trajet jusqu’à l’Heimatlos, l’ex-compagne de Khalagan ne fit que broyer du noir. Et si tout cela n’avait servi à rien ? Et si sa vie n’était que des enchainements de malheurs et de désespoir ? De soutien… c’est ce dont elle avait besoin aujourd’hui et maintenant.


L’appareil arpentant l’hyperespace en sortit près de l’Heimatlos, un redoutable vaisseau de guerre pouvant rivaliser avec bons nombres de bâtiments de la République, comme de l’Empire Sith. Le transpondeur du vaisseau spatial transmit ses codes et ses identifiants, il appartenait à Erwen Vashy, un membre de l’équipage de l’impressionnante frégate qu’est l’Heimatlos. L’appontage se fit sans problème, le pilotage automatique était plutôt doué pour faire les manœuvres de routine, ce qui inquiéta les "Heimatlosiens" fut de ne pas voir la jedi consulaire descendre de son navire.

Plus le temps passait, plus l’anxiété gagnait les nombreux couloirs. Des soldats entreprirent de monter à bord du Ketesh (nom donné au vaisseau personnel d’Erwen Vashy) pour l’y inspecter. Ils découvrirent la jeune femme complètement perturbée et assise dans un coin sombre du vaisseau, elle ne répondait pas aux questions, comme si elle n’était plus parmi nous. L’un des soldats saisit son comlink et appela ses supérieurs, espérant tomber sur quelqu’un qui saurait quoi faire dans une telle situation. Quelqu'un d'assez lucide et maîtrisant la Force pourrait comprendre la souffrance dont fait preuve la Miraluka... voire bien plus.


Dernière édition par Erwen Vashy le Jeu 25 Aoû - 19:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Saki
Heros de la Cabale
avatar

Messages : 474
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 26
Localisation : Cela ne vous regarde pas ...

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Sam 20 Aoû - 22:00

Citation :
[HRP] Je vais Rp avec toi, car le contexte m'intéresse. De plus, vue ce qui t'est arrivé la, je pense que Hana serait la mieux placer pour te comprendre et te prouver ton erreur. A part ça, je te conseil d'ouvrir un poste HRP, c'est toujours utile. Wink

*Hana était en pleine méditation dans ses cartier. Elle avait retrouvé son lien avec la force il y a peu et cela lui avait redonner gout à la vie. Ses collègues lui avaient demandé plusieurs fois si elle allait bien, car il lui arrivait de sourire et même de rire par moment. Mais pour l'instant elle travaillait a gardé son calme, maîtrisé ses émotions. Elle connaissait désormais ses faiblesses mieux que qui-conque et elle avait retrouvé une certaine stabilité mentale, une sérénité qu'elle n'avait pas ressentie depuis vraiment très longtemps.

Plongée dans sa méditation elle sentie soudain quelque chose de froid, familier. C'était encore lointain, mais cela se rapprochait assez vite. Cette sensation de vide, elle la connaissait bien maintenant, ses souvenirs douloureux furent raviver par cette afflue de sensation obscures qui atteignait son âme. Quelqu'un sur l'Heimatlos soufrait, soufrait atrocement même. Alors qu'elle mit fin à sa méditation pour échapper à cette tristesse, mais c'est alors qu'une voix l'appela dans son comlink.*


- Major, ici Allen, répondez s'il vous plait ...

*Elle saisie son appareil et répondis d'une voix calme*

- Ici Hana. Je vous ai déjà dit de ne plus m'appeler Major.

- C'est vrai, désolé Maître Hana répondit la voix sur un ton un peu moqueur.

- Allen tu est ... bref, que veux tu ?

- Et bien c'est difficile à expliquer, je suis dans le hangar principal ou le vaisseaux d'un membre de l'Heimatlos a atterris. L'intérieur et complètement ruiné et une femme et assise dans un coin sans dire un mot ni même répondre a nos questions. C'est une Jedi si j'en crois le Sabre laser qu'elle porte.

Alors, c'était elle la chose que Hana avait sentie approché, elle allait tirer cela au claire.

- Très bien Allen, j'arrive tout de suite.

*Elle se leva et saisis ses sabre laser avant de prendre la direction du Hangar.
Lorsqu'elle arriva elle reconnue le Ketesh, Le vaisseaux de la Padawan Erwen Vashy. Bien qu'elle ne la connaisse pas bien, Hana avait eu l'occasion de la croiser quelques fois. Elle monta à bord et trouva Allen et un autre soldat devant la Padawan visiblement complètement perdu.*


- Vous voila, vous avez fait vite. Elle n'a toujours pas dit un mots depuis tout à l'heure.

- Bien, je vais voir ce que je peu faire. Laissez-moi avec elle.

- Euh ... d'accord. Nous serons devant le vaisseaux si vous avez besoin de nous répondit il visiblement septique.

*Elle lui avait dit de sortir, car elle avait captée les sentiments d'Erwen dès qu'elle était montée à bord. Hana était malheureusement très réceptive aux sentiments obscures. Dès que les soldat furent partis, elle se mise a genoux devant Erwen puis ferma les yeux dans le but de communiquer avec elle d'une façon plus profonde que les mots, grâce à la force.*


- Erwen, je suis Hana. Jedi Sentinelle de l'Heimatlos et je connais bien l'obscurité qui habite ton coeur ... Suis ma voix et parle moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Alcide Nyx

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Lun 22 Aoû - 17:31

Cette matinée là le calme régnait en maître dans les quartiers réservés à l'équipage. Alcide était, comme tous les matins, en train de méditer. Cela faisait plusieurs heures qu'il s'abandonnait à cet exercice maintenant. Agenouillé sur le sol, les mains posées sur ses genoux, le Jedi semblait paisible. Son esprit était bien loin de son corps, il parcourait l'immensité de la galaxie, il était partout et nulle part à la fois. Alcide ressentait chaque êtres vivants sur chaque monde habités. Il écoutait les échos de la force en eux qui le guidaient à travers cette infinité d'étoiles, quand soudain quelque chose l'interpella. Il ressentait une grande peine à travers quelqu'un, une grande tristesse. Cela l'intrigua encore plus quand il ressentit ce grand chagrin au sein même du vaisseau où il était : L'Heimatlos. Le Jedi concentra maintenant toutes ses pensées vers le vaisseau afin de découvrir d'où provenait ces sentiments. Quelques minutes plus tard il ressentit quelque chose dans un vaisseau apponté dans le hangar principal de L'Heimatlos. Alcide touchait au but, il parcourra le vaisseau et vit une de ses compagnons qui avait rejoint l'équipage peu de temps après lui. Le Jedi tenta de sonder son esprit mes à ce moment-là une main posée sur son épaule le tira brusquement de sa méditation,

« Alcide, Alcide !! »

Il s'agissait de Ambre qui tentait de ramener le Jedi à lui-même,

« Qu'est ce qui a Ambre ? Tu sais que je n'aime pas être dérangé pendant mes méditations. »

« Oui désolé, mais T5-02 a capté un message bizarre sur un canal de communication du vaisseau entre un soldat et un autre membre de l'équipage. Ce dernier demandait de l'aide dans le hangar principal. Il parait qu'un membre de L'Heimatlos à des problèmes. »

Cela concordait parfaitement avec ce que Alcide avait ressentit quelques minutes plus tôt durant sa méditation.

« Bien merci de m'avoir averti. Restaient là tous les deux je vais aller voir. »

Ambre ne semblait pas d'accord,

« Non s'il te plaît laisse-moi venir je m'ennuie depuis quelques temps. Nous ne bougons plus comme avant depuis que nous avons rejoins l'équipage de L'Heimatlos. »

Mais Alcide avait déjà l'esprit tourné vers le hangar et répondit brièvement,

« S'il te plaît n'insiste pas Ambre, reste ici avec T5-02 ... pour moi. »

Après un léger soupir de mécontentement, Ambre se résigna et accepta d'un simple signe de tête. Le Jedi se dirigea rapidement vers les portes du hangar, entra et au même moment, vit deux soldats descendre du vaisseau. Ils étaient en train de discuter à propos de la situation actuelle quand l'un d'entre eux vit Alcide,

« Tiens encore un autre Jedi, Maître Hana vous a devancé et vient de pénétrer à l'intérieur du vaisseau pour tenter d'aider une jeune padawan. »

« Bien je vais aller voir ce qu'il se passe moi aussi. Je vous tiens au courant si on a besoin de vous. » Répondit Alcide.

« Bonne chance », dit le soldat à voix haute. Puis il se tourna vers son camarade, « Ils sont tous fous ses Jedis ».

Alcide monta la passerelle d'embarquement du vaisseau et rentra à l'intérieur. L'obscurité régnait sans partage au sein du vaisseau, il n'y avait pas un bruit, un silence de mort. Guidé par la force, le Jedi trouva Erwen assise sur une chaise dans un coin sombre du vaisseau. Elle ressemblait à une coquille vide, aucune expression sur son visage. Son enveloppe charnel semblait être sur le vaisseau, mais son esprit était ailleurs. En face d'elle une autre Jedi était en position de méditation, il en conclue qu'il s'agissait d'Hana. Alcide n'avait jamais eu l'occasion de discuter avec ses compagnons, il passait la plupart de son temps dans ses quartiers ou alors à voguer de planète en planète. Il était intrigué par la scène devant ses yeux. Il ressentait d'étrange sentiments émanent des deux Jedis. Il pouvait percevoir que leurs esprits était loin, très loin d'être apaisé. La miraluka semblait même encore plus affecté qu'Hana, quelque chose de grave venait de se passer dans sa vie. Mais ce n'était que de simples supposition bien sûr. Il ne pourra l'affirmer qu'après lui avoir parlé. Alcide estima qu'il ne servait à rien de se mettre en méditation lui aussi. Cela ne ferai qu'embrouiller les choses et créerai une confusion encore plus grande dans l'esprit de la miraluka.

« Il vaut mieux attendre de voir l'évolution des choses. » Se dit-il à lui-même.

Le Jedi remarqua une pile de livre posé sur une table. Il s'avança, feuilleta légèrement les livres et en trouva un qui parlait d'une planète en bordure extérieur qu'il n'avait jamais encore visité. Intrigué, il s'assît sur une chaise et commença la lecture de se livre. C'était l'occupation parfaite en attendant que la situation évolue ...
Revenir en haut Aller en bas
Erwen
Amorphe
Amorphe
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Lun 22 Aoû - 21:03

[ Musique d'ambiance ]

Foutue galaxie, foutues planètes, foutus amis ! Non mais c’est vrai quoi, pourquoi suis-je revenue ici ?! J’aurais dû réaliser bien plus tôt qu’ils ne me serviraient tous à rien et que j’aurais mieux fait de me rendre "là-bas" sans eux. Qu’ouïs-je ? J’entends la voix d’une femme s’adresser à moi. Elle semble si bien connaître ma peine mais pourtant… Je suis bien la seule à avoir vécu ces dernières journées effroyables ! Qui peut prétendre me connaître ?

La colère qui abritait le cœur et l’âme de la Miraluka s’intensifiait, comme si le simple contact avec d’autres personnes n’avait fait que jeter de l’huile sur le feu. Tellement puissante et sans limite, elle ne pouvait plus contenir ses émotions. Les poings se serrèrent, la jeune femme releva la tête et fixa la jedi sentinelle qui répondait au nom d’Hana grâce à sa vision de Force. L’aveugle fut prise d’un rire à la limite démoniaque, on aurait pu croire qu’elle était complètement cinglée et bonne pour un asile de fous. Sereinement et calmement (en apparence tout du moins), Erwen se releva et fit face à l’intruse :

« Qui es-tu pour savoir ce que je ressens aujourd’hui même ? En cet instant, je ne me suis jamais sentie aussi bien que vous ne pourriez l’imaginer ! »

Sentant la présence d’un autre jedi à bord, elle tourna la tête vers Alcide Nyx et s’approcha de lui d’un pas lent et assuré. Arrivée à quelques mètres de l’homme, elle eut un petit sourire narquois et révélateur qui en disait long sur sa prochaine action. À l’aide de sa main droite, la Miraluka manipula la Force à sa guise pour récupérer le livre pris quelques minutes plus tôt par le second intrus. Visiblement amusée de déranger ses camarades (et de les provoquer), elle dit :

« Vous savez, je l’aimais tellement que je ne me suis pas rendue compte à quel point il comptait pour moi lorsque j’ai pourfendu son cœur grâce, ou à cause, de sa trahison envers ma propre personne… Envers ma dignité et mon âme. Souillée elle est désormais mais en suis-je réellement coupable ? Dois-je me blâmer pour l’acte impardonnable que j’ai fait ? Aimer une personne est à ce point mauvais ? Non. Les moments vécus avec lui furent extraordinaires et inoubliables. »

Un court moment, Erwen s’arrêta de parler. Rapidement, elle saisit son double sabrelaser, n’alluma qu’une des deux lames et la pointa sous sa gorge. Rouge sang fut la lame de l’arme du jedi. Prête à se suicider pour une raison totalement absurde et futile, la jeune femme ferait n’importe quoi pour mettre fin à cette soif incessante de colère, de souffrance, de haine :

« Peut-être qu’au final je n’avais pas ma place parmi vous. Quelle ironie, je me suis pointée il y a des mois de cela, vous m’avez aidée, sauvée, … Mais je me suis égarée toute seule. J’ai tenté maintes et maintes fois de devenir meilleure que ce que j’étais… J’aurais surement mieux fait de rester sur Alphéridies, auprès de mes parents morts. Fonder une vraie famille, me marier, avoir des gamins, … J’étais vraiment trop bête à cette époque. La petite fille naïve que j’étais ! Je me sentais invincible ! »


N’attendant aucune réponse des deux autres jedi, elle hésitait à en finir une bonne fois pour toutes. Mais le ferait-elle réellement ? La Miraluka serait-elle prête à devenir poussières ?


Dernière édition par Erwen Vashy le Lun 22 Aoû - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keidan Diath

avatar

Messages : 1740
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 26
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Lun 22 Aoû - 23:02

"Tu ne le fera pas."

Keidan Diath se tenait debout dans l'antre de la porte.
Le mélange de désespoir et de tristesse qu'il vit dans le regard d'Erwen lui révéla à quel point elle était au bord du gouffre.
Néanmoins, la voyant comme ça, le sabre sous sa propre gorge et entouré de deux confrères qui avaient accouru auprès d'elle, il vit dans au fond d'elle une lueur d’espoir.


"Tu ne te tuera pas." Lui répéta t-il avant de poursuivre:


"Tu es revenu ici, dans notre vaisseau. TON vaisseau. Pour chercher de l'aide.
Tu as attendu que l'on te trouve, ici, dans ton coin qu'on vienne te donner l'aide que tu cherchais désespérément.
Parce que tu as besoin de savoir que l'on s’inquiète pour toi. Et c'est le cas.
Tu te raccroche à la vie, autant que tu le peux. Ce que je vois devant moi en est la preuve.
Si tu voulais vraiment mourir, tu l'aurais fait sans même penser à nous rejoindre ici.
Je pense sincèrement que dans quelques secondes, tu éteindra ce sabre.
"


Le Jedi se rapprocha d'elle et lui posa sa main sur l'épaule. A son contacte il senti le désespoir, la rage et la colère qui l'habitait.
Erwen était à deux doigts de passer à l'acte, elle était sérieuse.
Néanmoins il ne le lui fit pas ressentir et se concentra sur le bon qu'il y avait en elle.
Elle n'avait pas totalement sombré du cotés obscure, c'était évidant, puisqu'elle était ici et menaçait de se tuer pour ce qu'elle avait fait. Si elle parvenait à le comprendre, elle s'en sortirait.

"Je ne prétend pas savoir ce que tu ressent, mais je sais que l'homme que tu aimais t'as fait subir la pire des blessure.
Je ne souhaite pas non plus que tu nous explique plus en détail ce qui t'es arrivé si tu n'en a pas envie. Cela viendra avec le temps.

Mais tu peux être sûr d'une chose: nous ne sommes pas tes ennemis, personne ici ne te laissera sombrer."


Bien qu'il ne fut pas armé, Keidan avait confiance et resta face à elle, attendant ça réaction.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Saki
Heros de la Cabale
avatar

Messages : 474
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 26
Localisation : Cela ne vous regarde pas ...

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Mar 23 Aoû - 9:30

Désormais pour Hana il était sur qu'Erwen chutait vers le côté obscur. Elle suivait pratiquement le même chemin qu'elle autrefois, celui de la souffrance. Elle dégageait énormément de douleur et de tristesse, pas étonnant que cela la fasse sombrer par contre Hana commençait doucement a en ressentir les effets. Après avoir écouté ce qu'Erwen disait, elle se rendit compte qu'elle tremblait. Le côté obscur avait beaucoup d'effet sur Hana et il lui était beaucoup plus difficile d'y résister pour quelqu'un comme elle, qui en était revenu.

Elle venait aussi de se rendre compte que Alcide et Keidan étaient là aussi. Elle ne fut pas non plus surprise de voir Erwen menacer de se trancher la gorge avec un Sabre a lame rouge. Hana trouvait cela plutôt encourageant même, c'était un signe qui indiquait qu'elle préférait mourir plutôt que de sombrer. Elle savait qu'elle le ferait, Hana y avait elle-même pensé avant que la solution de la rupture avec la force ne soit utilisé. Alors que Keidan avançait, elle tenta de désarmer Erwen en tentant de lui arracher son sabre des mains grâce à la force.


- Je suis tout à fait d'accord avec Keidan.

Elle regarda Keidan quelques secondes avec un regard préconisant la prudence, car il n'avait visiblement aucune idée de ce que Erwen pouvait lui faire. Une victime du côté obscure était imprévisible, dans le cas d'Erwen désespérer et elle n'avait plus rien à perdre.

- Pour savoir ce que tu ressens je suis une personne qui a déjà sombré dans le côté obscure a de nombreuses reprise. Je peu aussi t'assurer que ce n'est qu'un réconfort temporaire, car le bien être que le côté obscure te fournis et bien temporaire. Nous verrons si tu tien le même discourt lorsque tu te dégoutera toi-même pour la faiblesse dont tu aura fait preuve et pour tout le mal que tu aura causé autour de toi ...

Elle marqua une pause. Elle commençait à devenir tranchante dans ses propos, l'obscurité d'Erwen commençait à étendre ses effets néfastes sur Hana.

- Crois-moi, je connais tout ça et si tu le désire je peu te le montré, le montré à vous tous même si vous le désirez.

Elle avait dit ces derniers mots à Keidan et Aclide, car cela pourrait peu être les aidé à comprendre Hana et donc Erwen et leur éviter des erreurs de jugement.
Montré des scènes marquantes et terribles de sa propre vie pourrait peu être permettre à Erwen de combattre le côté obscure, de lui montrer a quel point il avait détruit sa propre vie. Elle y verrait la destruction du temple de Corucant, le cadavre de son premier maître, brisé parmi les décombres. La mort de sa mère sur Ondéron, devant ses yeux. Kooriban, toutes les souffrances qu'elle avait dû endurer au sein de l'académie Sith et la façon dont elle avait elle-même sombrer. Sa rupture avec la force ... tant de souvenir à la douleur palpable et à l'ombre omniprésente força quelques larmes à la Sentinelle Jedi alors qu'elle ouvris son esprit à la Miraluka et à ses compagnons ...


Dernière édition par Hana le Mer 24 Aoû - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alcide Nyx

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Mar 23 Aoû - 18:21

Alcide était plongé dans sa lecture. Il ne prêtait même pas attention entre la discussion d'Erwen et Hana. La mirluka s'avança d'Alcide et reprit le livre grâce à la force,

" Dommage, le livre était intéressant." Dit Alcide à voix basse.

Les minutes qui suivirent il écouta, sans dire un mot, les tirades de chaque membres qui était à bord du vaisseau sans dire. Keidan et Hana tentèrent par tous les moyens de réconforter Erwen. Quand soudain, après un certain silence, Alcide se leva de sa chaise et s'avança d'un pas lent et sûr vers Erwen,

" Tu sais, au titre peut-être de répéter ce qu'on dit mes compagnons, mais j'ai vécu une histoire semblante à la tienne."

Alcide enleva le collier en or qui était autour de son cou et passa ses doigts sur le pendentif qui y était accroché. Le pendentif représenté la moitié d'un coeur. Le Jedi admiré le pendentif et semblait se perdre dans ses pensées. Après quelques secondes il revint à lui-même,

"La femme que j'aimais à l'époque est morte ... Cela m'avait dévasté et j'ai failli à plusieurs reprises sombrer dans le côté obscur de la force. Heureusement mon maître était toujours là pour me remettre sur le droit chemin." Alcide souris en repensant à-lui. " Enfin bref, pour apprendre à éliminer cette haine et cette rage qui me rongeait de l'intérieur je suis parti pendant huit longues années ... Durant ce voyage je recontra un vieux sage sur une planète où le temps semblait s'être arrêté. Les gens vivaient d'une façon simple sans se soucier de la technologie ou de la politique inter-planétaire de la galaxie. Ce vieux sage m'explique qu'une personne n'avait besoin que de deux choses dans la vie pour se sentir bien. La première, nous sommes tous naît avec, mais nous sommes en train de là perdre petit à petit. Il s'agit du libre arbitre. Il m'expliqua que chaque personne doit être libre d'agir comme elle le souhaite, de dire ce qu'elle pense et d'agir comme elle l'entends. La seconde chose est plus dur a acquérir, car nous ne naissons pas avec. Il s'agit de la paix intérieure. Le vieux sage m'expliqua qu'il était très rare d'acquérir la paix intérieure, car il faut beaucoup travailler sur soi-même et comprendre certains concepts pour l'acquérir. Il enchaîna en disant que si une personne n'était pas en paix avec elle-même, elle n'arrivera jamais à progresser dans la vie et ne trouverai jamais son vrai chemin. Pour en revenir à toi Erwen ... Je ne souhaite pas intervenir sur ton libre arbitre, tu es libre de faire le geste dont tu t'apprêtes à faire. Mais avant pose toi quelques questions. Est-ce que tu crois vraiment que les gens qui t'ont aimé, auraient souhaité que tu meurs de cette façon ? Toutes les personnes qui sont encore vivantes et qui croient en toi, crois-tu vraiment qu'elles souhaitent que tu meurs comme ça ? A mon avis, je ne crois pas. Tu n'honoras pas leurs mémoires en faisant ce geste et tout le monde t'oubliera. Si tu le souhaites je suis près à t'aider à acquérir cette paix dont je t'ai parlé, mais le geste doit venir de toi. Cette paix intérieure peut être trouvé Erwen, sent l'écho de la force à travers moi et ressent cette paix que j'ai acquise. Sinon plante cette lame maintenant et n'hésite pas."

Alcide garda son regard fixe sur Erwen en ne bougea plus, attendant sa réponse ...
Revenir en haut Aller en bas
Erwen
Amorphe
Amorphe
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Mar 23 Aoû - 18:55

[ Musique d'ambiance 1 ]

Grâce à sa vision de Force, la jeune Miraluka observa Keidan Diath parler et avancer jusqu’à sa hauteur. Lorsqu’il posa la main sur son épaule, tout semblait si clair et si… lumineux. Les paroles dites plus tôt avaient surement apaisé le Côté Obscur qui régnait en Erwen… Qui la rongeait tel un cancer finit par tuer son hôte. Le cœur et l’âme de la jeune femme s’ouvrirent au grand public, chaque jedi à bord de ce navire qu’est l’Heimatlos pouvait sentir sa peine et sa souffrance, mais aussi sa rage de vaincre le mal qui l’abattait. Elle alla même plus loin, par la Force elle transmit à ceux qui n’étaient pas réceptifs. De ce fait, même les soldats et les autres pouvaient ressentir et comprendre la padawan.

Hana tenta de la désarmer mais elle garda son sabre à la main, repoussant la traction de Force par ses propres moyens. La Miraluka était avant tout une jedi consulaire, avant de maîtriser le sabrelaser elle apprit à maitriser la Force. Quoi qu’il en soit, elle lutta pour garder la lame de l’arme sous sa gorge.


Ils disaient tous vrai… Oui ! J’en étais maintenant sûre. Les hommes et la femme qui se tenaient face à moi n’étaient pas des anges, des êtres surnaturels ou quoi que ce soit de farfelu, ils étaient des amis que je me suis faite lors de ma première rencontre avec l’Heimatlos. C’est vrai, que suis-je en train de faire ? J’étais prête à m’ôter la vie à cause de ce moment de faiblesse ? J’ai fait une promesse à mes proches morts, … Oui. Mes parents sont témoins de tout ça et je fais ça pour eux. Je suis devenue ce que je suis aujourd’hui grâce à eux et si je mets fin à tout ça, je ruinerai tout ce dont pourquoi mes parents ce sont battus…

Et il n’y a pas qu’eux ! Que serais-je sans mes amis ici ? Certes, mon retour sur l’Heimatlos était dans le but de me repentir, de trouver ma rédemption grâce à vous tous et toutes. Néanmoins ça ne se limitait pas qu’à ça, c’était bien plus pour le fait de retrouver mes amis et tous les camarades que j’ai pu côtoyer à bord de cet incroyable bâtiment de guerre. Je m’adresse à vous, oui vous à qui je transmets mes pensées et mes émotions. Merci d’être là.



[ Musique d'ambiance 2 ]


Alors que tout semblait s’être apaisé, Erwen ferma son sabrelaser et tomba à genoux. Une erreur bien pire elle avait commise. La jeune femme prit la parole et à voix basse :

« Alcide, Hana, Keidan … Pardonnez-moi pour ce qui va se passer… Je savais qu’on me suivrait jusqu’ici car les informations que j’avais à vous donner étaient bien plus importantes que tout le reste, quitte à mettre tout le monde en danger. Il faut fuir, je ne peux rien vous dire pour l’instant mais nous devons survivre ! »

Soudain, à quelques centaines de kilomètres de l’Heimatlos, sortit un immense croiseur impérial faisant le double voire le triple de notre navire si bien aimé. Hors de portée pour tirer, il avançait à vitesse sublimique. De nombreux chasseurs sortirent de tous les hangars et chargèrent vers l’Heimatlos. Les pilotes encerclèrent la frégate afin qu’elle ne puisse fuir par l’hyperespace. Rapidement et efficacement il fallait agir !

Tous les officiers furent appelés à se réunir pour prendre rapidement les décisions nécessaires à la survie de tous et toutes. Il était évident que la puissance du bâtiment impérial était bien supérieure à celle de celui de la République, néanmoins, si des alliés pouvaient être appelés… Peut-être les chances de survies seraient bien augmentées.

Une voix dans les haut-parleurs signala une intrusion dans le vaisseau, au niveau de la grande salle des machines. Une escouade de soldats de l’empire et des sith avaient infiltré le navire pour le détruire de l’intérieur… Ou peut-être dans un autre but, qui sait ?

En train de se lamenter, Erwen laissa ses compagnons décider de la marche à suivre. Maintenant prête à tout pour sa rédemption.

« Quels sont vos ordres, Keidan ? Je vous suivrai jusque dans la mort si cela est nécessaire. »
Revenir en haut Aller en bas
Salao

avatar

Messages : 1674
Date d'inscription : 07/06/2010
Localisation : Sur le pont de commandement, à hurler sur tout ceux qui peuvent l'entendre.

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Mar 23 Aoû - 21:10

Une ou deux minutes auparavant...

La petite navette pénétra lentement le champ de force du hangar principal. Des avaries plus ou moins sévères ornaient la coque de l'appareil, alors qu'il se posait tant bien que mal. Après quelques secondes, une petite troupe de soldats, apparemment des bleus, sortait de l'engin, quelques uns blessés, tous épuisés. Et, enfin, Salao apparut dans le hangar enfumé, le visage noirci et la barbe ébouriffée, du sang coulant en petite quantité de son front, et se tenant l'épaule. Trois semaines, trois putain de semaines de mission dans la bordure. Celle ci était censée durer quelques jours tout au plus, une simple opération de formation des recrues. On dirait que les pirates Omashi n'étaient pas de cet avis.

-Colonel, C'est vous ? On ne vous attendait plus !

L'homme se saisit de son comlink, haletant.

-Très drôle, Nik. Un petit contretemps tout au plus. Prévient l'infirmerie qu'on va avoir besoin de place.

-Tout de suite boss !

Enfin rentré... La seule chose dont rêvait Salao à cet instant, c'était d'une douche brulante, d'une tasse de Kah'Fe et d'un bon lit. Et peut être un petit remontant. Il remarqua l'espace d'une seconde le vaisseau à sa droite, si ses souvenirs étaient bons, celui d'une nouvelle recrue Jedi. Il commença à marcher péniblement vers les turbo élévateurs et ses quartiers, laissant sa navette aux bons soins de Mike, qui commençait déjà à râler dans sa barbe sur la soi disante "fortune que me coûte ces bons à rien" et qui rameutait sa troupe de droïdes et de techniciens. Le soldat eut à peine le temps de faire quelques pas qu'un gros bruit, sourd et profond, retentit dans son dos. Lentement, il se retourna ; un bruit qu'il ne connaissait que trop bien. Par le gigantesque écran bleuté du champ de force, il put contempler le gigantesque croiseur impérial dont la pointe dardait vers lui, tel un colossal et menaçant insecte. En quelques instants, les tirs de turbo lasers et de chasseurs fusaient sur la pauvre coque de l'Heimatlos. C'était un MkIII, autrement dit aucune chance que le vaisseau puisse s'en sortir seul. Machinalement, il vérifia que son blaster et sa vibrodague pendaient bien à sa ceinture, puis commença à hurler dans son comlink, d'où émanaient un brouhaha de consignes braillées par les pilotes et les opérateurs:

-Code Noir ! Je veux un SOS vers la flotte régulière la plus proche immédiatement ! Tous aux stations de combat, préparez les contre mesures ! Et au GALOP !

Un soldat passa en courant devant lui, l'arme au bras ; Salao l'intercepta.

-Où sont les autres ? Kreshtar, Keidan et Cesix ?!

-Kreshtar et Cesix n'ont pas donné de nouvelles ! Maître Diath est là dedans,
beugla-t-il en désignant le vaisseau à sa droite.

-Cours à ton poste, et si tu les croises, dis leur bien que je suis rentré ! Il faut coordonner nos forces si on veut avoir assez de temps !

Le Colonel s'empressa de rejoindre le petit vaisseau, pénétra à son bord et déboula en trombe dans la pièce principale. Devant lui, Keidan, Alcide, Hana et Erwen se tenaient debout, comme des fleurs. Quelque peu interloqué, l'air grave, Salao s'arrêta net. Le vaisseau se faisait désosser à grande vitesse, et voilà que l'Ordre Jedi tenait un sitting...

-Dites, je voudrais pas vous déranger, mais vous avez pas l'impression qu'on toque à la porte ? Keidan, d'après ce que j'ai compris, il y a une brèche aux niveaux inférieurs, tu peux t'en charger ? Trop crevé pour le corps à corps, j'vais choper un biplace et essayer de gagner du temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://heimatlos.forum-actif.net/f42-salao
Keidan Diath

avatar

Messages : 1740
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 26
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Mar 23 Aoû - 21:57

Dès que la voix des haut-parleur se fut éstompé, Keidan se trourna vers la Jedi



"Erwen, je sais que c'est dur pour toi, tu as besoin de méditer, mais j'aurais besoin de toute l'aide possible. Je vais descendre dans la salle des machines et essayer de les contenir. Avec ton aide si tu veux bien."


C'est à ce moment que choisit Salao pour apparaitre derrière eux.


-Dites, je voudrais pas vous déranger, mais vous avez pas l'impression qu'on toque à la porte ? Keidan, d'après ce que j'ai compris, il y a une brèche aux niveaux inférieurs, tu peux t'en charger ? Trop crevé pour le corps à corps, j'vais choper un biplace et essayer de gagner du temps.
-Salao! La mission sur la bordure était plus dur que prévu visiblement, tu devrais passer vite fait à l’infirmerie avant de t'engager dans un combat, même à bord de ton vaisseau... Moi, je fonce aux machines, c'est ce que je comptais faire justement.


Keidan se tourna vers Erwen et avant qu'il ai pu parler, elle lui dit:


"Je donnerai ma vie pour défendre l'Heimatlos si cela devait arriver. Je suis bonne pour esquiver et parer les attaques au corps à corps, laissez-moi attaquer de front pendant que vous vous occupez de leur infliger un maximum de dégâts. Vous en faites pas pour moi, je peux encaisser... je possède une très grande endurance. Prenez les devants, je vous emboite le pas !"

-Bien. Hana, Alcide, je vous laisse libre de vos choix. Défendez le vaisseau comme bon vous semble, mais faites le bien. Je compte sur vous. Si vous croisez Galiad et Trevik en chemin organisez vous du mieux que vous pourrez, si la situation se dégrade en bas, je ferais peut-être appel à plusieurs d'entre vous, alors laissez branchés vos comlink sur mon canal.


Sur ce il sortit du vaisseau, suivit d'Erwen. La savoir à ses cotés le rassurait car il pourrait veiller sur elle en cas de besoin...
Elle était surement encore sous le choque, et son esprit par conséquent demeurait fragile et pourrait céder aisément au coté obscur.
Soudain une pensée lui traversa l’esprit. Honteux, il s'adressa à Erwen:


"Mon sabre... Je l'ai laissé dans mes quartiers, je voulais venir te voir sans armes. Nous devons passer le chercher. Heureusement pour nous, c'est sur le chemin de la salle des machines. Dépêchons nous."


Les deux Jedi eurent recourt à la Force jusqu'à la chambre de Keidan pour y parvenir rapidement. Il prit son sabre et enfila son armure avant de se diriger vers la salle des machines.
Plus ils se rapprochaient, plus les bruit assourdissants des machines du vaisseaux se faisaient sentir. Les défenses automatisées avaient dû se mettre en marche en bas, et devraient tenir jusqu'à l'arrivée des deux Jedi.
Ils arrivèrent sur un dernier couloir donnant accès à un ascenseur gigantesque, qui descendait directement aux machines.
Les deux Jedi s’engouffrèrent dedans avant que les portes coulissantes ne se referment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Salao

avatar

Messages : 1674
Date d'inscription : 07/06/2010
Localisation : Sur le pont de commandement, à hurler sur tout ceux qui peuvent l'entendre.

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Mer 24 Aoû - 20:09

Salao croisa le regard de Keidan. L'infirmerie ? Dans un moment pareil ? Il se doutait au fond de lui que Keidan le connaissait trop bien pour savoir que de toutes façons, il ne tiendrait pas compte une seule seconde de son conseil pourtant fort avisé. Mais voilà, en bon Jedi et en bon ami, il ne pouvait pas s'en empêcher... Le soldat frappa sa poitrine de son poing, lâcha un simple "Au boulot, Marqués." Et disparut de la pièce. En sortant du vaisseau, il activa son comlink de nouveau, pour demander un rapport des effectifs ennemis à Nik, un des opérateurs de bord.

-On a un croiseur MkIII et ses moucherons, plus deux frégates classe moyenne.

-Ça va rendre difficile l'approche tout ça... Concentrez toute la puissance de feu sur ces deux frégates ; avec les dernières batteries turbo on peut espérer s'en débarrasser assez rapidement, pour permettre aux chasseurs de sortir. Je veux tout les effectifs armés disponibles aux niveaux inférieurs et tout de suite ; une fois qu'on aura sécurisé le vaisseau on pourra se rediriger vers le combat extérieur. De toutes façons s'ils ont abordé tout de suite et amené des frégates pour nous empêcher de sortir, c'est qu'ils veulent quelque chose, ils ne chercheront pas à nous pulvériser tout de suite.

-Et vous colonel ? Vous allez prendre part à la défense ?

-Non, j'suis pas en état. Pour l'instant j'vais descendre près des batteries de canons pour superviser le feu de barrage, préviens moi dès que l'abordage aura été repoussé ; leurs frégates seront détruites, et je prendrais la tête des opérations dans l'espace. On va montrer à ces fils de chienne ce qu'on a dans le ventre. Terminé.


Puis il se dirigea vers les turbo élévateurs, descendit de plusieurs niveaux jusqu'à arriver aux postes d'artillerie tribord. Là, régnait une effervescence constante, dans les ordres et les courses des artilleurs et des techniciens. L'officier en charge se présenta devant lui au bout de quelques instants, dans un salut parfait.

-Colonel. Nous avons reçu les ordres du pont et nos cibles prioritaires. Voulez vous prendre la tête des opérations ici ?

-Non, faites votre job, je vais trouver un poste libre et essayer d'alléger la masse des chasseurs pour la sortie à venir.


Après quoi il s'installa dans un fauteuil, devant l'écran de contrôle d'une tourelle légère, et commença confortablement à faire pleuvoir la mort sur les rangs serrés de monoplaces impériaux. Tout autour de lui, les canonniers prenaient place, les mécanos vérifiaient l'intégrité des systèmes, en attendant que les cibles soient à portée de tir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://heimatlos.forum-actif.net/f42-salao
Tavkin

avatar

Messages : 549
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 27
Localisation : erre dans le vaisseau

MessageSujet: lors la 2   Mer 24 Aoû - 20:38

Tavkin était assis au pont de commandement du navire comme à son habitude ces dernier temps. Le colonel était parti lui lassant le sale boulot. Il n'était pas un commandant de vaisseau mais de troupes au sol. Dans ces moments là, il se rappelait son voyage sur Iridonia et où il avait passé les tests et rituels pour devenir un homme. Il devait suivre son instinct. Les journées étaient devenu morose au possible.

- Capitaine ! Capitaine !


La voix le tira de sa somnolence. Il ouvrit les yeux et vit un officier de l'équipage devant lui, il tenait une tablette à la main.


- Hum ... ? put seulement dire Tavkin.

- Un vaisseau est en approche, il s'agit du Ketesh, le vaisseau du Jedi Erwen.

- Et ?

- Et bien ... comment dire nous avons essayer de la joindre mais sans aucune réponse. Nous l'avons autorisé à atterrir mais personne n'est sortie de l'appareil. J'ai envoyé deux soldats voir l'intérieur.

- Hum ... contacté Les maître Jedi, ils seront plus utile. dit Tavkin

L'homme fit mine de repartir mais s'arrêta et se retourna avant de continuer :


- Un autre vaisseau vient de se poser, celui du colonel, il vient d'être pris en charge par les infirmiers.

- Bien bien.

Soudain retentit un sirène, les personnes présente sur le pont n'en revenait pas. Tavkin se leva de son siège pour s'avancer sur la passerelle. On entendait déjà des tirs de laser, l'Heimatlos était attaqué. Il devait riposter de suite.


- C'est un croiseur de classe MkIII, on peut pas s'en sortir seul ! cria un membre de la passerelle.

- ALORS VOUS ATTENDEZ QUOI ! contactez immédiatement le QG, lancez un signal sur toute les fréquence utilisés. Dite leur que nous sommes attaqué par un croiseur Impérator ! Il nous faut des renforts au plus vite. EXECUTION !

Les membres sur le pont sursautèrent à chaque fois que la capitaine criait, c'était en vérité la première fois, sans doute d'une longue série, que Tavkin devait faire face à un combat spatial. Il ne savait pas si les décisions qu'il prendrait seraient les bonnes, mais il savait une chose, une seul erreur est c'est la mort de tout l'équipage.

Le croiseur se rapprochait déjà du navire Républicain. Les chasseurs étaient déjà tout autour annulant toute retraite.

- Capitaine ! ennemis détecté dans la salle des machines ! cria Tadeus, le second contre-maître, pour se faire entendre dans la cohue.

- Envoyez l'unité 1. répondit Tavkin.

- Impossible, vous l'avez envoyé en mission. répliqua Tadeus.

- Alors la 2 !

- Non plus ...

- Envoyez celles qui sont disponible ! et ne dite plus impossible ! rien est impossible ...

Tavkin souffla. Le stress commençait à monter. Il se frotta les tempes et se remémora un ancien chant destiné à le concentrer sur l'instant présent. Les chasseurs pilonnaient toujours la vaisseau. Il fallait les détruire avant qu'ils ne touchent aux réacteurs. Tavkin continua :


- Déployer les chasseurs ! Faite pivoter le navire de face au croiseur. Ils ne doivent pas atteindre les réacteurs.
Mettez moi en contact avec tout les cabalistes.


Un bip se fit entendre dans l'oreillette du Capitaine comme quoi son ordre fut exécuter. Il parla ensuite à leur intention :


- Cabaliste, ici Tavkin. Vous avez remarqué le vaisseau et ses chasseurs nous attaquant. J'ai déployé nos chasseurs et envoyé deux unités aux salle machine pour contrer une intrusion. En attente de vos rapports.

Tavkin tourna en rond attendant un appel des renforts et une réponse de ses compagnons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://heimatlos.forum-actif.net/tavkin-f45/errance-t179.htm
Erwen
Amorphe
Amorphe
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Jeu 25 Aoû - 19:23

[ Musique d'ambiance ]

La bataille dans l’espace tout autour de l’Heimatlos faisait rage, les lasers fusaient dans tous les sens, les explosions de chasseurs et les deux petites frégates imprudentes qui s’étaient trop approchées du croiseur qu’est l’Heimatlos. Même s’il n’était pas de taille à rivaliser contre l’immense machine de guerre de l’Empire, il ne ferait qu’une bouchée de ces deux insectes inoffensifs. Les batteries de turbolasers s’acharnaient sur les faibles boucliers, presque à plat. Les chasseurs n’avaient subi que des pertes mineures, en effet, bien trop rapide pour les canons lasers de l’Heimatlos et de son système de visée peu fiable face à une cible rapide.

Les chasseurs des chasseurs perdirent leurs boucliers respectifs et tentèrent de fuir vers leur possible sauveur. Néanmoins, ils avaient réagis bien trop tard et une fois les boucliers cédés, les quelques salves des turbolasers suffirent à faire de magnifiques feux d’artifices dans l’espace. Les cris de joie des artilleurs résonnèrent dans tout le vaisseau, une manche de gagnée pour l’équipage du fier et valeureux Heimatlos. La fête fut de courte durée lorsque le vaisseau s’arrêta net et secoua les couloirs et le pont dans tous les sens, les hommes et les femmes du navire en perdirent l’équilibre.

« Nous avons un problème, les réacteurs ne répondent plus aux commandes ! Il se passe quelque chose dans la salle des machines et nous n’avons plus de réponse des techniciens sur place ! »
Dit un des soldats sur le canal général de la Cabale et des officiers.


Quelques minutes auparavant…


La salle des machines était infestée d’une escouade entière de Sithtoopers armés jusqu’aux dents et de trois "Sith tout court" mais peu commodes. Celle qui dirigeait cette petite escouade était un Agent Impérial Chiss répondant au nom de code Nova (petit clin d’œil à SC2), elle pianotait sur la console principale des réacteurs pendant que les autres finissaient de tuer les derniers techniciens et soldats pris par surprise. Les profonds yeux rouges du leader du groupe observaient les informations défiler sur l’écran holographique, les codes furent simples à briser pour un agent secret de son niveau : « Soldats, notre cible est sur le vaisseau, quelque part dans le hangar surement. Je me charge d’aller récupérer le colis avec un assassin pendant que vous ferez diversion ici, le réacteur devrait s’arrêter dans … trois… deux… un… »

Grâce à son système de dissimulation, la Chiss disparut dans les ombres accompagnée d’un redoutable Assassin Sith humain. Les autres, soit une dizaine de soldats et deux Sith au sang pur avaient pour but de tenir cette position jusqu’à ce que les autres reviennent avec l’objet tant recherché.

C’est alors que Keidan et Erwen firent leur apparition, cachés derrière quelques caissons, ils observèrent la scène sans réellement y prendre part. La Miraluka se tourna vers son supérieur attendant les ordres, quels qu’ils soient. Bien qu’à eux deux ils n’avaient aucune chance de les repousser, ils pouvaient au moins les occuper jusqu’à l’arrivée de renforts plus importants.

Au fond, la jeune femme savait pourquoi les impériaux venaient ici et pourquoi l’Heimatlos n’était pas encore un tas de débris à la dérive dans l’espace. Un soupir de lassitude se forma doucement entre ses lèvres, elle se reprit aussitôt et devait improviser. Peut-être que Keidan pouvait lui être utile, ou alors, et si elle se laissait capturer ? En tout cas, l’objet si précieux à bord de l’Heimatlos était pour le moment bien caché mais ils finiraient tout ou tard par découvrir sa position. Après tout, quelle meilleure cachette "qu’ici" ?

Bon sang ! La blonde avait horreur d’être prise au dépourvu comme cela, elle pensait avoir plus de temps afin d’expliquer à tous le pourquoi du comment mais les impériaux furent sous-estimés. Ils avaient été bien plus rapides à la détente que prévu et Erwen allait peut-être en payer le prix fort, que ce soit elle ou le navire d’ailleurs. Intérieurement, elle haussa les épaules et se tourna vers l’instant présent, observant l’aura de Keidan à travers sa Vision de Force.


Les chasseurs de l'Heimatlos s’apprêtèrent à décoller, ils n'attendaient plus que les ordres de leur(s) supérieur(s) et du "Bravo Leader", celui qui les mènerait au combat dans l'espace. Pour la survie du navire !
Revenir en haut Aller en bas
Alcide Nyx

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Ven 26 Aoû - 19:04

En à peine quelques minutes la situation avait brusquement changé. L'alarme principal de L'Heimatlos avait retentit suite à l'intrusion de soldats de L'Empire dans la salle des machines du vaisseau, Keidan et Erwen étaient partis en direction de cette dernière afin de tenter de repousser l'assaut. Salao, suite à son apparition éclair, reparti aussi-tôt organiser les défenses du navire de guerre. Seul Hana et Alcide restèrent à bord du vaisseau d'Erwen. Quand d'un seul coup la Jedi Hana reçu un message d'un soldat sur son Comlink,

" Maître Hana nous avons besoin de vous dans le secteur quatre."

" Bien j'arrive tout de suite." Répondit-elle. Elle se tourna vers Alcide,

" Tu viens ?"

" Pas tout de suite, va y je te rejoins au plus vite." Dit Alcide sur un ton de voix calme.

" Comme tu voudras."

La Jedi Hana quitta donc à son tour le vaisseau pour aller défendre l'Heimatlos et Alcide s'y retrouva seul. Quelque chose l'intriguait fortement. Il n'était pas du genre à foncer tête première dans une bataille et préférait réfléchir d'abord avant d'aller au front. Alcide commença à faire les cent pas dans la pièce principale du Ketesh,

" Pourquoi l'Empire lance-t-il une telle armada contre l'Heimatlos. Nous ne sommes pas pourtant dans une zone contrôlée par ce dernier. Puis pourquoi une attaque aussi rapide ? Pourquoi ne pas avoir détruit le vaisseau ? Leur armement est bien supérieur au nôtre. Qu'est-ce qu'ils sont venus faire ... ou peut-être qu'est-ce qu'ils sont venus chercher ? "

Cette dernière phrase avait fait tilt dans le cerveau d'Alcide,

" C'est ça. Je ne vois pas d'autre explication. Ils sont venus chercher quelque chose à bord de L'Heimatlos. C'est pour cela qu'ils sont si pressé d'agir. Mais la question maintenant est quoi. Qu'est-ce que vous êtes venu prendre ? Prendre ou récupérer peut-être. "

Ne trouvant pas la solution Alcide s'arrêta de marcher et ferma ses yeux afin de mieux se concentrer et tenter de percevoir quelque chose grâce à la force. L'arrivée d'Erwen ... La discussion dans le vaisseau ... L'attaque éclair ... Les remords d'Erwen ... le Ketesh. Alcide sentit quelque chose à bord du vaisseau d'Erwen. Quelque chose d'inhabituel s'y trouvait il en était sûr. Mais cette chose était bien dissimulée, car même en ce concentrant, Alcide avait du mal à la ressentir. Il ouvrit de nouveau les yeux et chercha un autre moyen dé découvrir ce qu'il se cache à l'intérieur du vaisseau d'Erwen,

" La databank du vaisseau bien sûr. "

Alcide se dirigea vers la salle de commande du Ketesh afin de parcourir la databank de ce dernier,

" Alors non pas ça ... non plus ... non aucun rapport ... " Quelques minutes plus tard Alcide trouva ce qu'il cherchait. " Et ce dossier qu'est-ce que c'est ? ... Journal de bord : ... J'ai caché l'objet derrière le deuxième fond dans ma chambre. Je l'ai ensuite scellé grâce à la force afin que personne ne puisse l'ouvrir ni même le ressentir ... Il y a donc un deuxième fond dans ta chambre Erwen. Allons voir ça. "

Alcide, d'un pas rapide, se dirigea vers la Chambre de la mirluka. Il entra et commença à toucher les murs avec ses doigts afin de tenter de révéler la cachette,

" Concentre toi Alcide, concentre toi ... Là !!! "

Alcide recula et en pliant la force à sa volonté réussi à déplacer le faux mur afin de révéler la cachette. Malheureusement il n'y avait plus rien à l'intérieur. Mais une forte aura persistait encore au sein même de l'endroit. Il n'en revenait pas, il n'avait plus senti ça depuis son Exil,

" Cas tu fais Erwen ... Qu'est-ce qui t'as pris de faire ça ... Maintenant je comprends tout ... "

" C'est tellement plus simple quand on vous mâche le boulot."

Un agent impérial et un assassin Sith sortirent de nulle part. Il avait réussi à ce faufiler en toute discrétion à travers les nombreux couloirs de L'Heimatlos et à grimper à bord du vaisseau d'Erwen. Alcide n'en revenait pas, il était tellement occupé à ce focaliser sur l'objet qu'il ne sentit pas arriver les deux Impériaux. On pouvait voir un sourire moquer sur le visage de l'assassin,

" En voilà un qui semble préférer réfléchir avant d'agir, intéressant. Malheureusement t'es petits compagnons vont mourir ici-même et toi aussi."

" Les serpents sortent enfin de leur cachette. Je suppose que vous venez prendre l'objet. Je suis désolé, mais ça ne sera pas possible. Il n'est plus là." Répondit Alcide.

L'agent impérial se pencha pour vérifier puis, d'un air surprise, demanda,

" Où est-il ?"

"Aucune idée.". Répondit Alcide.

" Je vois, je suppose que tu as effacé toute trace en plus. Pas de problème nous allons te faire parler."

En une seconde elle dégaina sa vibro-lame et chargea en direction d'Alcide. L'assassin Sith fit de même avec son double sabre laser et chargea. Alcide, qui n'allait pas rester sans défense sorti son sabre laser et le dégaina, sa lame jaune vive apparut. L'agent arrive la première au corps à corps. Cette dernière se débrouilla très bien. Elle tenta plusieurs coups puis fit reculé Alcide en lui assenant un coup de pied latéral. L'assassin pris le relais, il attaqua Alcide de diffèrent manière. Son agilité était impressionnante et semblait attaquer le Jedi de tous les côtés à la fois. Ce dernier avait du mal à résister et reculait sans cesse tout en étant sur la défensive. Pendant que l'assassin attaquait Alcide de front, l'agent tenta de le prendre à revers. Sentant le coup venir Alcide fit un saut de la force et passa derrière l'agent. Puis grâce à une immense vague de la force produit par le Jedi, l'agent fut repoussé en dehors de la pièce. Mais elle se releva rapidement,

" Il se débrouille bien. Occupe toi de lui nous n'avons plus le temps. Tant-pis nous le prenons avec nous il sera parfait comme prisonnier. "

L'agent courut vers le cockpit du vaisseau afin de le faire décoller et de rejoindre les siens. Alcide tenta de l'en empêcher, mais l'assassin Sith le toucha de plein fouet avec un éclair de la force et le Jedi fut projeté contre un mur,

" Tu restes avec moi mon mignon "Dit l'assassin sur un ton ironique.

Alicde le savait, s'il voulait empêcher le vaisseau de décoller il devait d'abord vaincre cette assassin. Le combat reprit de plus belle. Le Sith continuait de jouer sur ses atouts qui étaient l'agilité et sa maîtrise du sabre. Pendant qu'Alcide se défendait avec les siens. Son sens de l'analyse et sa maîtrise de la force. Le combat faisait rage, les lames provoquaient des dégâts partout dans la salle. Les ordinateurs se coucituitaient au contact des sabres lasers. Le vaisseau d'Erwen commença à bouger, l'agent avait réussi à briser les codes d'accès et à déverrouiller les écrans de protection afin qu'il puisse décoller. Les choses se compliquaientt pour Alice. D'autant plus qu'il commençait à fatiguer alors que l'assassin avait la même vitalité qu'au début du combat. En désespoir de cause Alcide tenta une dernière vague de force très puissante. Mais l'assassin la contra, il lança un terrible éclair de force qui frappa directement Alicde. Ce dernier s'écroula au sol, commença à perdre conscience. Mais avant ça, il fit appelle au denrière force qu'il lui resta pour tenter de communiquer avec un membre de l'équipage de l'Heimatlos,

" Erwen ... Erwen le vaisseau ... "
Revenir en haut Aller en bas
Keidan Diath

avatar

Messages : 1740
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 26
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Sam 3 Sep - 19:07

Une escouade entière accompagné de deux Sith au sang pur tenait leur position dans la salle des machines.
Et aucune nouvelle de l'assassin Sith et de l'agent qui se trouvaient avec eux il y a quelques instants. Ils avaient littéralement disparu.

Une escouade entière accompagné de deux Sith au sang pur tenait leur position dans la salle des machines.
Et aucune nouvelle de l'assassin Sith et de l'agent qui se trouvaient avec eux il y a quelques instants. Ils avaient littéralement disparu.

"Bon sang, mais où est l'escouade qu'on devait nous envoyer?!" Chuchota Keidan, plus à lui même qu'à Erwen.
Et où sont les deux autres qui étaient avec eux? Cette attaque cache quelque chose.


Les deux Jedi ne pouvaient rivaliser contre deux Sith accompagné d'une escouade armé jusqu'au dents. C'était courir au massacre même si la Miraluka semblait vouloir attaquer, laissant ses émotions prendre le pas sur elle. 
Keidan s'adressa à Erwen.


"Nous n'avons pas le choix, nous devons attendre nos renfort pour passer à l'action. J’espère qu'ils ne vont pas trainer parce que je ne pense pas qu'ils vont rester là très longtemps." Dit-il en prenant son comlink qu'il régla sur la fréquence du pont de commandement. La jeune femme quant à elle se contenta d'acquiescer sans dire ne serait-ce qu'un mot, elle observait les intrus à travers les murs grâce à sa Vision de Force naturelle. 
"Tavkin! Nous avons besoin d'aide ici, où en est l'escouade qui devait nous rejoindre à la salle des machines?"

Au même moment, sur la passerelle de commandement.


Tavkin trépignait d’impatience. Il n'avait pas de nouvelle du QG et encore moins des deux unités envoyées en bas. Il savait que le colonel supervisait le combat des tourelles pour repousser les chasseurs. Le capitaine devait donc agir et vite. Avant qu'il ne crie un rdre son comlink bipa deux fois, il l'alluma de suite d'un geste de la main. Il put entendre la voix de Keidan dire :

"Tavkin! Nous avons besoin d'aide ici, où en est l'escouade qui devait nous rejoindre à la salle des machines?"

L'interpellé se tourna vers le contre-maître et hurla :

- AU RAPPORT ! où sont-ils ? ils devraient pas être loin des deux jedi ! 

- Les deux unités sont bloqués par une porte d’accès, impossible pour eux de rejoindre la salle des machines.

- Déverrouillez la.

- C'est impossible vous devez allez sur place pour effectuer un dérivation du système et ouvrir la porte.

- Bordel, dit Tavkin, on est toujours obligé de tout faire ici ...

Le capitaine se retourna vivement et parti illico vers la porte, il espérait juste que ses confères ne soient pas pris entre deux feu. En courant dans les coursives, Le soldat ouvrit la liaison avec le maitre jedi et dit :

- Les renforts sont bloqués par une porte d'accès pas très loin de vous, restez la tête baisser je vais m'en occupé en moins deux.

-Fait aussi vite que tu peux, on ne tiendra pas longtemps sans vous ici!...

La liaison s'interrompit et Keidan, dans la salle des machines, se redressa pour faire face aux impériaux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nalaya

avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 30/08/2011
Age : 31
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   Sam 3 Déc - 13:21

Nalaya était dans sa chambre, affairé autour d'un atelier depuis plusieurs heures déjà quand les premiers appels de détresses retentirent dans les comlinks

" - Non pas maintenant ! Ils me faut encore quelques minutes pour finir ça!"


Ces mains s'affairaient à une vitesse prodigieuse autour de l'objet qu'elle assemblait. Finalement elle ajusta la dernière pièce.

" - Enfin ! Pas le temps de le testé, espérons que mes plans soit corrects, je doit aller prêter main forte."

Sortant de ses quartiers avec son sable laser double tout juste assemblé à la main, elle s'apprêtait à se dirigé vers la salle des machines qui était, d'après les conversations qu'elle avait intercepté sur son comlink, en train d'être attaqué, lorsqu'elle perçu l'appel d'Alcide

" Erwen ... Erwen le vaisseau ... "


Elle fit demi tour sur le champ et se servi de la vitesse de la force pour se rendre sur place le plus vite qu'elle put. Elle avait senti une détresse, ou tout du moins une urgence dans l'appel d'Alcide.

Lorsqu'elle entra dans le hangar, le vaisseau d'Erwen était en train de s'élever au dessus du sol, et la passerelle de se relevé. Faisant appel à toute son énergie, elle se propulsa à l'intérieur du vaisseau guère plus de deux ou trois seconde avant que la porte ne soit verrouillée.

Dès qu'elle eut repris ces esprits, après l’atterrissage un peu ' sportif ' à l'intérieur du vaisseau, elle se dirigea vers la salle principale et tomba nez à nez avec un assassin sith en train d'attacher les mains d'Alcide derrière son dos.

Avant qu'il ait eu le temps de finir sa tâche, le sith fut assailli par une jedi Miraluka. N'ayant jamais vu de portrait de la personne en question, il cru qu'il s'agissait de la propriétaire du vaisseau.

" - Parfait tu es là, ainsi tu va pouvoir nous dire où tu as caché ce que nous cherchons

- Si ce que tu cherche est ta propre mort, ne t'inquiète pas, tu l'aura bientôt trouvé"


Nalaya alluma son sabre laser et ... une seul lame se mit en route

Après une seconde de perplexité, la combattante Miraluka se dit qu'au moins, le combat à une lame était quelque chose qu'elle maitrisait déjà.

Elle se mit en garde, et pria pour qu'Alcide reprenne vite conscience, car il serait plus simple de survivre si ils arrivaient à reprendre le contrôle du vaisseau avant qu'il ait atterri sur le croiseur impérial ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP Libre] Perdue.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP Libre] Perdue.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» quête de la femme perdue
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
» Houston ? Nous avons un problème (pv libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Salle de Debriefing :: L'Heimatlos-
Sauter vers:  
Design réalisé par DesignWeb Studio Plus
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit