AccueilAccueil  Présentation  Charte  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre Holoforum, bonne visite !

Pour plus d'informations sur Heimatlos, vous avez notre présentation et notre charte à votre disposition.
La guilde est officiellement fermée.
Merci à tous !

Partagez | 
 

 Stratégie. Chapitre Premier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kreshtar

avatar

Messages : 1344
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Stratégie. Chapitre Premier.   Dim 24 Juil - 20:29

Ce nouveau récit va relater comment Kreshtar a réussi à réunir quelques Contrebandiers avec lui, puis les motiver à se ranger sous la bannière de l'Heimatlos. Il prend place quelques mois après la signature du traité de Coruscant alors qu'il est justement sur cette planète.


Une ville qui vient d’être assiégée n’est jamais un paradis, mais là…c’est vraiment incroyable. Kreshtar traînait depuis quelques jours dans des cantinas si mal desservies qu’il ne pouvait même pas étancher convenablement sa soif. Il était assis seul à une table dos au mur et jouais distraitement avec des cartes de pazaak. Il ne cessait de toucher à son nouveau bras gauche. La prothèse que son vieux pote docteur, radié de l’ordre pour manquement à l’éthique, lui avait greffée, avec du matos assez douteux, semblait tenir la route…mais pour combien de temps encore ?

Il venait de lâcher son acolyte pour qu’il se fasse un peu les dents de son côté. Enfin c’est pas ce qu’il lui a dit mais bon, dans la vie, rien n’est rose après tout. Kreshtar cherchait à agir maintenant qu’il était sur pied et avec un moral en train d’exploser le plafond. Il réfléchissait à un bon moyen de trouver des personnes qui auraient les mêmes motivations que lui. Une serveuse Twi’lek l’interrompit dans ses réflexions pour lui demander, d’un air blasé, ce qu’il désirait consommer. Il agita la main d’un air rêveur en disant qu’il voulait ce qui coûtait le moins cher. La serveuse le regarda d’un air de bovin durant quelques secondes mais Kreshtar ne le remarqua même pas. Elle repartit d’une démarche chaloupée qui contredisait son expression précédente, et cela Kreshtar le remarqua. Jusqu’au moment où elle passa derrière le bar, Kreshtar fixa ce cul parfait qui se balançait au rythme des pas de la demoiselle. Il secoua la tête et revint à ses préoccupations principales. La révolte ! Il fallait pas se laisser faire par ces abrutis qui ne pensent qu’à tout détruire sans raison. Mais s’allier à la République ? Pas question, elle était trop pourrie de l’intérieur. Jamais ils n’auraient dû accepter cette reddition. Il ne restait donc qu’un seul choix de disponible pour lui. Le combat, bien sûr, mais de son côté. De toute façon, il n’a jamais été efficace dans des groupes trop importants. Une force de frappe réduite, silencieuse et efficace voila ce qu’il fallait. Détruire ces pontes qui ne pensent qu’à eux et, par la même occasion, faire tomber l’Empire. Voila ce qu’il faudrait, voila l’idéal. Kreshtar eut un sourire carnassier en se disant qu’il était vraiment trop imaginatif. Il fallait rester concentré sur l’idée du groupe restreint. Il verrait par la suite comment les choses se dérouleront et il avisera en fonction. Maintenant que sa décision était prise, il se mit à regarder plus attentivement autour de lui dans la cantina. Il vit un groupe de trois Gamoréens qui semblait agité. Une lueur malsaine traversa les yeux de Kreshtar et son esprit se mit en route à toute vitesse. Un plan se dessinait dans sa tête. Un plan qui pourrait être parfait s’il se déroulait comme il l’entendait. Il se leva et laissa vingt crédits sur sa table. La serveuse mettait décidément trop de temps. Maintenant qu’il savait quoi faire, il ne tenait plus en place. L’action ! Bouger de là et commencer à exécuter son idée voilà ce qu’il fallait faire.


Il passa l'année suivante à répandre des rumeurs dans toute la ville pour remuer un petit peu la vase et faire en sorte de bien faire comprendre aux voisins que le lac n'était pas si tranquille que ça. Il a commencé par des petites rumeurs indiquant que les impés violaient le traité qu’ils nous avaient obligés à accepter. C’est incroyable comme une rumeur peut se propager si elle tombe par "inadvertance" dans les oreilles de la bonne personne. Avec différentes méthodes, il tenta d'insinuer un souffle de révolte sur les charbons de la défaite, qu'il pensait ardents.
Un jour il était déguisé en marchand de légumes. Ses prix étaient exorbitants et il rejetait la faute sur les Siths. Selon un ami à lui, qui avait un cousin qui s'entendait bien avec un contremaître d'un des nombreux spatioports de Coruscant, de nombreux convois se faisaient attaquer par des vaisseaux sans signes distinctif. Cependant des témoins racontaient avoir vu des cadavres portant les marques significatives de blessures au sabre laser. Vu le nombre de cicatrices cautérisées, il ne pouvait s'agir que de Sith ! Comme les vaisseaux attaqués étaient surtout des convoyeurs de marchandises, elles se faisaient de plus en plus rares ce qui expliquait ces prix élevés.
Une autre fois, grimé en représentant de l'ordre faisant le guet dans une des entrées des bas quartiers, il grommelait à qui voulait bien l'entendre qu'il avait vu des diplomates Impériaux dans le bureau de son chef. Enfin il ne les avait pas vraiment vus de ses yeux, mais l'ami d'un collègue à lui avait entendu une drôle de discussion provenant du bureau fermé de son supérieur hiérarchique. Lorsque ses "invités" étaient sortis, il avait vu un diplomate escorté par une armoire à glace. Il aurait juré sur la vie de ses mômes qu'il avait vu un sabre laser pendre à la ceinture du gorille. Les passant buvaient ses paroles et lorsqu'ils partaient en marmonnant dans leur barbe eux aussi, Kreshtar esquissait un sourire de satisfaction qui s'effaçait dès que quelqu'un d'autre entrait dans son champ de vision. Il reprenait alors son rôle de garde bourru et désabusé.

Il avait endossé tellement de rôles, presque un par semaine, qu'il ne pouvait plus les compter. Il s'amusait comme un petit fou et des fois, lorsqu'il entendait une de ses rumeurs dans une cantina, il tendait l'oreille. C'est ainsi qu'une fois, il entendit parler de cette histoire d'un monstre aux yeux rouge sang, mesurant près de deux mètres de haut, le sabre laser rouge écarlate dressé d'un air de défi devant la porte d'un des grands pontes de l'armée Républicaine. Dans le bureau, des bruits de luttes avaient été entendu à travers la porte fermée. Deux soldats se présentèrent devant le bureau de leur supérieur et, d'une façon non hostile, demandèrent au monstre Sith de les laisser entrer pour voir ce qu'il se passait. Le montre avait, semble-t-il, éclaté de rire avant d'embrocher les deux soldats aussi sec. Leurs corps fumants étaient à ses pieds et personne n'osa rien faire. Une demi-heure plus tard un diplomate, les poings en sang et un rictus aux lèvres, sortait de la salle du général. Ce dernier se fit porter pâle pendant une quinzaine de jours suite à cela.
A chaque fois qu'il entendait ce genre de rumeur, Kreshtar se retenait d'éclater de rire et s'ajoutait aux badauds qui écoutaient et en rajoutait parfois. Malheureusement, tout ne se passa pas aussi bien.


Un jour, alors qu'il était déguisé en mendiant occupé à instiller le venin de la révolte dans l'esprit de ses concitoyens, le déclic qui le motiva à durcir son approche se révéla sous la forme d'un gamin. Kreshtar était vêtu d'une chemise trouée, du noir sur la tronche, une odeur qui aurait faire fuir un Rancor, un bras faussement mutilé, caché astucieusement derrière son dos, un vieux chapeau miteux en guise de réceptacle. Alors qu'il faisait semblant de dormir, il vit un gamin s'approcher doucement de lui pour lui prendre sa recette du jour. Alors qu'il allait prendre le chapeau, Kreshtar lui saisit l'avant bras et le serra de toutes ses forces. Il le tira vers lui alors que le gamin se débattait pour tenter d'échapper à la poigne de ce vieux mendiant puant. Il lui murmura, d'une voix qui calma le gosse aussi sec, qu'il lui donnerait tout le contenu de son chapeau s'il faisait une course pour lui. Il lui glissa une vingtaine de crédit d'avance et le laissa filer avec la mission bien enregistrée. Le gamin revint en fin d'après midi et Kreshtar tint sa parole et lui fila le chapeau en prime, le tout gratifié d'un sourire éclatant. Un semblant de larme commença à mouiller les yeux du gamin qui se forçait pour ne pas laisser couler. Sans trop de succès car une larme se mit à rouler le long de sa joue creusée par la faim qui le tenaillait en permanence. Il se retourna d'un mouvement vif et s'enfuit par une ruelle attenante. Kreshtar le suivit des yeux en continuant à sourire. Le lendemain, alors qu'il était habillé normalement, il entendit des bruits de coups étouffés provenant d'une ruelle à côté. Il jeta un coup d'œil discrétos et vis le gamin effondré par terre avec deux gardes en train de le savater dans la gueule. Son sang ne fit qu'un tour et il fonça sur les assaillants en beuglant comme un taré. Les gardes, en entendant ce cri, partirent en courant, la queue entre les jambes. Kreshtar s'arrêta au pied du gosse, sa rage disparut aussi soudainement qu'elle avait commencé. Il resta à le fixer, debout, durant un bon quart d'heure. C'était la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Il laissa le corps dans la ruelle et décida de passer au stade suivant de son plan.

Cette partie du plan ne l'enchantait pas trop mais, manifestement, personne ne se bougerait. Ses concitoyens étaient trop ancrés dans leur envie de suivre une routine qu'ils ne faisaient que grommeler et pester lorsqu'il y avait lieu de le faire. Une fois rentrés chez eux, la seule chose qui leur importait était leur petit confort personnel. Kreshtar savait que sa stratégie allait faire venir quelques personnes à ses côtés si elle réussissait. Il ne se leurrait pas, un réel mouvement de révolte allait prendre bien plus que quelques mois. Mais s'il pouvait réussir à réunir une petite troupe motivée, il savait qu'il pourrait tenter d'accélérer le processus.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Stratégie. Chapitre Premier.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» [Story] Brothers in Arms, chapitre 1
» Livre I- Chapitre 3 : Erik L'Homme
» [Winds of Winter] Nouveau chapitre spoilé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Quartiers de l'équipage :: "Les Marqués" :: Kreshtar-
Sauter vers:  
Design réalisé par DesignWeb Studio Plus
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit