AccueilAccueil  Présentation  Charte  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La guilde est officiellement fermée.
Merci à tous !

Partagez | 
 

 Chapitre 1 - Welcome to Big Kahuna

Aller en bas 
AuteurMessage
Myncer

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 09/06/2010
Localisation : Origin

MessageSujet: Chapitre 1 - Welcome to Big Kahuna   Jeu 9 Juin - 1:18

Astre industriel à l'atmosphère grisâtre, Eriadu est une planète capitale de la bordure extérieure dans le secteur de Seswenna , un carrefour de plusieurs routes commerciales, et un petit nid douillet pour une chiée de pirates et de trafiquants en tout genre...


Ghaaovorec entra dans le "Big Kahuna", une modeste cantina délabrée d'une douzaine de table à l'ambiance sombre, la musique molasse, flairant le bon trafique crapuleux et l'alcool local bon marché. Il fila droit vers le bar, tatonnant ses crédits puis frappa bruyamment le bord du bar en s'adressant au barman.

"Salut l'ami, prend ta plus grande chope et verse y tout ce qui te tombe sous la main, tu seras mignon" lança t'il bruyamment

Son entourage d'abord suspicieux de voir débarquer ce drôle d'être à la peu rouge sombre, son crâne n'ayant pour cheveux que deux cornes d'un noir brillant, fixèrent à l'unisson ce nouvel arrivant, puis écarquillèrent les yeux devant son comportement encore plus extravaguant que son allure de démon comme tout droit sortit d'un obscur labo sith expérimental.

Avec agacement, le barman, un imposant Besalisk vieillissant, lui tendit une sorte de verre qui paraissait assez modeste dans son imposante paluche, mais qui représentait tout de même un pichet d'approximativement 4 litres d'une mixture jaunâtre, sombrant vers une teinte brunâtre pour la partie inférieure. Cocktail douteux qu'il ne laissa pas sans réclamer d'avance les crédits d'une de ses trois autres mains restantes... au cas où...

Le Dévaronien balança une poignée de crédits sur le comptoir, pris la lourde chope des deux mains et ingurgita une longue rasade avant de reposer maladroitement le récipient comme si de rien n'était. Il s'essuya la bouche dégoulinante d'un revers de la main et s'accouda en souriant au barman de ses proéminentes dents jaunes.

Il parcourut la nuée de regards béas autour de lui, son auditoire était près...

"Merci l'ami pour cette première coupette, des heures à nettoyer le cul de ma gimbarde de sales bo mynocks m'as refilé une de ces soifs. D'ailleurs j'sais pas pourquoi mais ça me rappelle une blague"

Sur de lui et sans attendre aucuns assentiments de personne, il se lança un discours allucinant

(1)
Citation :
"C'est un mec, qui arrive dans un bar, de ce style un peu miteux mais pas aussi classe, et qui va trouver le barman.

Il lui dit : "Barman, j'vais faire un pari avec vous. Je parie avec vous 300 crédits que j'arrive à pisser dans le verre qui est la bas, sans en mettre une goutte à côté". Le barman regarde... et en fait on parle qu'un verre qui est au moins à trois mètres !!! Et il dit "Minute, vous êtes sur que vous voulez parier avec moi 300 crédits que vous arriverez à pisser de là où vous êtes en plein dans le verre au bout du comptoir, et sans en mettre a côté ?!".

Et là le type dit au Barman : "Absolument !".

Le barman dit "Ca marche je tiens le pari ! " l'autre dit "Ok, en avant toutes, En avant !"

Il sort son engin et la il regarde le verre et il pense au verre et il pense au verre, au verre et il pense au verre... et a sa bite aussi.

Bite, Verre,
Bite, Verre,
Bite, Verre,
Verre, Bite,
Verre, Bite,
Verre, Bite !

Et la PFFFFOUUU

Il ouvre les vannes, et la PFFFFOOOU

Il pisse sur tout ce qui bouge le mec ! Il pisse sur le bar, il pisse sur les tabourets, sur le plancher, sur le holo,

PFFFFOOUUUFF sur le barman,

PFOUFFF et il pisse à gauche et à droite le gars, au haut et en bas, excepté dans ce verre à la con !

Ouais héhé... Alors le barman il est carrément mort de rire de se faire 300 crédits comme ça.

Le barman est péter de rire: "HA HA HA le connard, mais c'te connard HA HA HA !"

Et il dit à l'autre "Enfoiré, t'est carrément débile !!! T'as réussi a pisser partout excepté dans ce verre ! Et maintenant mon pote, tu rentre ton zob et tu me dois 300 crédits !"

Et le mec il fait "Excusez-moi, bougez pas. Ne Bougez pas, je reviens. Je reviens!"

Y'a deux mecs au Pazaak, ils se font une partie depuis une bonne demi-heure et il va les voir...

... blablabla blablabla blablabla....

Bref, il revient au bar et il fait "Voila monsieur le Barman. 300 !" Et le barman genre "Enfoiré, rigole pas comme ça tu viens de perdre 300 crédits connard !"

Et le mec dit: "Vous voyez ces types là. On a fait un pari ensemble. J'ai parié 500 crédits à chacun que j'arriverais à pisser sur votre bar, à pisser sur votre plancher, à pisser sur votre holo, et à pisser sur vous ! Et que non seulement vous n'auriez pas envie de me démolir...et que ca vous ferait marrer."

Ghaaovorec rigola de sa blague pendant quelques longues minutes. Le barman, regard noir, restait médusé en essuyant frénétiquement un verre qu'il aurait surement bien voulu lui foutre sur la gueule. Il noya son hilarité dans sa chope en cherchant une nouvelle histoire.

Un peu plus loin, devant son verre d'un alcool local amer, au fond de la cantina, je restai à portée du vue des holos où défilait les informations locales. Un purificateur d'air usé ronronnait péniblement à ses côtés, un Devich fanfaronnait au bar en ingurgitant un énorme verre plus gros que sa tête, trois Niktos colorés disputaient une interminable partie de Pazaak.

Je calcula mes gains suite à un vieil accélérateur que j'avais réussi à refourguer à prix âprement négocié. Non sans avoir bossé pendant deux jours en fignolant les réglages et en remplaçant plusieurs éléments par les rares pièces détachées qui lui restait à bord de son vaisseau. J'avais déniché une modeste cantina à côté un vieux circuit de fonceurs sur cette planète très éloignée du noyau et en avait profité pour faire du business avec une équipe de Rodiens désespérés qui peinait à se maintenir au classement. Elle exploitait au maximum les capacités de l'engin, mais raccourcissait rapidement la durée du nouveau module à 5 ou 6 courses tout au plus à ce rythme... cela lui laissait le temps et le loisir pour lui de profiter de quelques paris juteux,

Tendu par ces longues heures de mécaniques, je m'accorda quelques étirements douloureux et, fermant les yeux un moment, bascula ma tête en arrière contre le métal froid du dossier... tout semblait si froid et sombre dans la grisaille d'Eriadu ses derniers temps.

Arrivé ici il y a quelques jours, je devais retrouver mon contact, un Kaminoens revenant de Subterrel. Une importante cargaison de minerais l'avait attiré ici mais hélas cela faisait deux semaines que mon commanditaire restait silencieux, me condamnant à un congé de quelques jours de ma carrière de contrebandier et à écumer les cocktails de cette cantina dans l'espoir de plus en plus brumeux d'un paquet de crédits.

Me redressant, je pris quelques secondes à reprendre mes esprits au milieu du tourbillon d'effets alcoolisés. Une caresse instinctive du holster rassurant éclaircit mes esprits.

C'est alors que je l'aperçu. Une voisine intéressante avait pris place sur une table en face Au bout milieu de la grisaille de cette planète, sa peau rouge orangée de Twi'lek resplendissait telle une couverture de Playhutt


Sa tenue très standard, sa gestuelle trahissait un raffinement bien au delà du style de la maison. Mais c'était surtout sa couleur de peau qui irradiait l'endroit de sa présence quasi mystique. Son assurance et le fait que malgré quelques coup d'oeil baveux dans sa direction indiquait que ce n'était pas sa première venue et qu'elle avait gagné une certaine importance, assez pour ne pas être importunée par les quelques habitués louches de ce coin reculé. Intrigué et lassé de son inaction, il se décida rapidement d'aller se dégourdir les jambes vers celle de cette charmante inconnue.

"Cette planète n'est pas le meilleur lieu pour trouver son bonheur mais les courses de fonceurs y sont distrayantes et profitables" lui glissa t'il

Elle le dévisagea furtivement et ne paru pas du tout s'offusquer de cet accostage inopiné

"Il y a pourtant bien des planètes dans la galaxies ou trouver son bonheur", rétorqua t'elle nonchalamment.

Son langage était parfait et se mêlait à un léger accent mystérieux.

"Une obsession à la fois est bien suffisante pour le voyageur que je suis" s'amusa t'il

"Et de quels voyages venez vous donc ?" Détournant ce début d'avance

"Il y a quelques temps j'ai emmené un homme d'affaire à Coronet City, vous devriez y aller il m'a fait connaître d'excellentes adresses, je pourrai vous en conseiller plusieurs"

"J'y penserai, merci mais ..."

"Je suis ravi à l'idée qu'une femme, tel que vous, auriez une pensée pour ma personne mais je ne suis peut être pas un homme recommandable" lança t'il malicieusement

"Il est vrai qu'il n'est pas facile de trouver des personnes fiables de nos jours"

Elle esquissa un léger sourire en coin presque caractéristique de quelqu'un qui monte un coup tordus... le contrebandier l'avais vu tellement de fois venant de personnes trop sur d'elle qu'il avait appris à le distinguer dans l’œil de toutes les races. Se remémorant rapidement la conversation il entrevit le fil de ses pensées: planètes, voyages, personnes fiables... consciemment ou non, elle rebondissait sur ses caractéristiques de contrebandier. Il décida subitement de se déshabiller d'un peu de son mystère pour tester sa réaction.

"Vous recherchez un contrebandier ?"

"Non je... j'avais rendez-vous avec quelqu'un mais étant en retard et ne le voyant pas je pense qu'il m'a fait faux bond"

Il lu en elle le mensonge: surprise hésitante, dé-coordination lorsqu'elle fit un mouvement de main vers la droite en jetant un regard à gauche, justification trop hâtive... puis la colère lors du durcissement de son regard... et enfin une légère peur qui lui crispa les lèvres. Elle n'était décidément pas doué pour les arnaques et ça devenait donc d'autant plus intéressant

"Myncer Halleck, enchanté de vous rencontrer"

----------------------

(1) hommage d'une réplique de Tarantino
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/myncer
 
Chapitre 1 - Welcome to Big Kahuna
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III
» Chapitre de motards / Désormais des black templars :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Quartiers de l'équipage :: "Les Marqués" :: Myncer-
Sauter vers:  
Design réalisé par DesignWeb Studio Plus
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit