AccueilAccueil  Présentation  Charte  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre Holoforum, bonne visite !

Pour plus d'informations sur Heimatlos, vous avez notre présentation et notre charte à votre disposition.
La guilde est officiellement fermée.
Merci à tous !

Partagez | 
 

 Errance. Chapitre Troisième.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kreshtar

avatar

Messages : 1344
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Errance. Chapitre Troisième.   Jeu 17 Mar - 23:13

Kreshtar était hors d’haleine, une bonne partie de son corps le faisait souffrir mais il continuait quand même d’essayer de sauver sa peau. Il semblait évident qu’il n’y avait plus que l’instinct de survie qui le menait à ce moment là. Il se rapprochait de plus en plus de l’orée de cette saleté de forêt dans laquelle il aurait mieux fait d’éviter d’aller. Et plus il s’en rapprochait, plus la possibilité de bien se défendre augmentait. Ses pensées étaient entièrement dirigées sur ce qu’il allait faire une fois là-bas.

***

Le Chasseur, une fois l’étourdissement passé, regarda au loin sa proie s’enfuir. Il enclencha son Jet Pack tout en lançant un jet de flammes puissant en direction du plafond végétal. Il y fit une ouverture fumante et s‘y engouffra. Au vu de la direction de sa proie, si elle ne changeait pas de direction, il estima l’endroit d’où elle allait sortir de la forêt et s’y dirigea.

***

Le speeder était toujours là, caché sous les branches. Kreshtar soupira mais ne prit pas le temps de se reposer. Il le releva rapidement et s’échina à le démarrer. Alors que le ronronnement du moteur se faisait entendre, un éclat brillant à la périphérie de son champ de vision attira l’œil de Kreshtar. Il plongea la main dans la besace située sur le flanc de son véhicule et se saisit de deux grenades qu’il fixa sur l’arrière de sa ceinture. Alors qu’il faisait ça, il sentit une violente douleur dans sa cuisse… La morphine commençait à ne plus faire effet. Il pesta et démarra en trombe en espérant pouvoir atteindre la ville proche.

Il espérait prendre son agresseur de court avec cet échappatoire quand il sentit une vague de chaleur lui lécher l’arrière du crâne. Une forte odeur de cochon grillé envahit ses narines. L’ensemble de sa nuque était bien roussie mais ce n’était que superficiel. Alors qu’il continuait à avancer à toute allure, sa cuisse se raidit brusquement et une douleur violente remonta jusque dans son abdomen ce qui fit perdre l’équilibre. Le speeder se coucha sur le côté et éjecta son pilote à quelques mètres. Kreshtar se releva difficilement car sa vision était obstruée par des points noirs qui dansaient devant ses yeux. Il les ferma et se passa la main sur le visage, pas question d’abandonner alors qu’il avait enfin un moyen de s’en sortir. Il tendit l’oreille et entendit derrière lui le vrombissement régulier de son speeder. Il ne s’était pas arrêté lors de la chute. C’était une très bonne chose mais il entendit aussi le bruit significatif d’un jet-pack en train de décélérer. Il enleva sa main de son visage et ouvrit les yeux pour voir son assaillant à quelques mètres de lui. Kreshtar fit semblant d’accuser le coup et se pencha légèrement, les deux mains sur les cuisses, comme s’il reprenait son souffle. Il entendit le Chasseur exulter :


-Voila ce qui arrive quand on se surestime grand père. Laisse toi faire maintenant, j’aimerais bien que tu ne claques pas avant que je puisse avoir le noms de ceux qui t’accompagnaient.

Tout en parlant, il s’avança lentement vers Kreshtar tout en restant à une bonne distance. En effet il n’avait pas envie de goûter une nouvelle fois aux poings de sa proie. Sous son casque, un sourire carnassier se dessina et il leva sa main gantée.

-Une autre fléchette paralysante m’a l’air d’être nécessaire, la première n’était clairement pas assez puissante. Celle-ci peut endormir un Rancor, tu vas voir, tu ne sentira presque ri…

Alors que le Chasseur continuait à se jouer de sa proie, celle-ci glissa lentement son bras gauche vers une des deux grenades flash qu’il avait pris plus tôt. Il la lança en direction de sa proie et se couvrit le visage de ses deux avant bras. Le Chasseur se coupa en pleine phrase en voyant le détonateur thermique et entama un demi tour. Malheureusement, ses réflexes étaient amoindris et l’explosion lui arracha tout le côté gauche de son armure en entamant sérieusement son flanc. Il s’effondra…le côté encore fumant.

Quand à Kreshtar, qui était persuadé d’avoir lancé une grenade flash, le souffle le projeta en arrière. Ses avant bras, protection futile, furent déchiquetés par l’explosion. Sa veste avait presque totalement disparue et sa chemise achevait de se consumer, laissant apparaître des brûlures noircie. Il était sur le dos et laissa tomber ses bras de chaque côté de sa carcasse. Il ouvrit les yeux et vit un ciel bleu azur sans aucun nuage. Avant de sombrer dans le néant il pensa :


-C’est un beau jour pour mourir…

***

Le jour déclinait. Enfin, pour être plus précis, l’un des soleils allait passer la ligne d’horizon tandis que les deux autres réapparaissaient. Un jeune homme tenait un seau à la main. Ses habits simples semblaient un peu usés et sa silhouette fluette semblait dénoter quelques carences alimentaires. Il sortait de l’enceinte de sa ville natale pour aller chercher de l’eau au puits non loin de la forêt située à quelques kilomètres à l’est d’ici. Tandis qu’il marchait tranquillement, il pensait à sa situation actuelle. Depuis la mort de ses parents, à cause d’une épidémie violente, il avait maintes fois pensé à s’enfuir de ce trou dans lequel il n’avait plus aucune attache. Il avait déjà pensé maintes et maintes fois à rejoindre son oncle, qui était désormais sa seule et unique famille, mais il ne savait pas comment. En effet il avait trop peu de crédits pour s’offrir une navette vers Coruscant. Bien sûr il travaillait de temps en temps pour subvenir à ses besoins mais il avait besoin d’un vrai job pour réussir à mettre suffisamment de côté…. Une explosion au loin le sortit de sa rêverie. Sans même réfléchir aux causes de ceci, il lâcha son seau et couru en direction de cette dernière. Arrivé au somment d’une sorte de butte de terre, il vit un speeder et deux silhouettes. Un petit cratère fumant se trouvait à égale distance des deux corps étendus. Il ne voyait pas assez bien l’état des deux corps mais au vu de leur immobilisme apparent, ils avaient certainement trépassés tous les deux. Le jeune homme regarda derrière lui et vit sa ville au loin… Il repensa à tous ses problèmes d’argent et se retourna d’un air décidé vers le triste spectacle. Ces personnes avaient certainement de la thune sur eux. Il prit un couteau à cran d’arrêt qu’il conservait en permanence sur lui et se dirigea prudemment vers les corps. Celui qui était le plus près de lui semblait assez âgé au vu de sa tignasse grisonnante. Mais ce qui attira rapidement son regard fut l’état de ses bras, de son torse et de ses jambes. Il devina que ce dernier devait se trouver très près de la grenade lorsqu’elle explosa. A la ceinture du vieil homme, il vit un objet cylindrique et chromé. Une grenade flash. L’inconnu se pencha au dessus du corps et posa deux doigts sur le cou du corps inanimé. Il fut surpris de constater que ce dernier n’était pas encore mort mais il était persuadé qu’il n’était pas en mesure de bouger. Alors il prit la grenade et la mit dans sa poche, il allait certainement en tirer un bon prix. Il allait fouiller le reste du corps lorsque ce dernier lui saisit le poignet. La poigne n’était pas très ferme et un coup sec sur l’avant bras de son assaillant le libéra. L’homme n’avait même pas ouvert les yeux, pas ouvert la bouche. Le jeune homme continua sa fouille et redoubla de curiosité lorsqu’il tomba sur un petit livret qui rassemblait des notes griffonnées. Des noms hétéroclites et des sommes d’argent en face. Sans doutes un livret de comptes… il le posa à terre et continua sa fouille. A part un paquet de cigarettes vide, il ne trouva rien. Il leva la tête vers l’autre corps et se décida à aller le fouiller également. Il se leva et il entendit :

-Attends gamin…

Le jeune homme se retourna et se recula d’un pas, le couteau à la main, en voyant le vieil homme qui s’asseyait péniblement en forçant sur ses bras maculés de sang qui commençait à sécher.


-Bouge pas le croulant ou alors j’te f’rais tâter de ma lame. Moi tout ce que je cherche c’est de la thune. J’hésiterais pas à te planter et…vu ton état…même moi je pourrais t’étaler.

Le Contrebandier esquissa un vague sourire…enfin ça y ressemblait vaguement…tout en palpant assez discrètement sa ceinture.


-Gamin…tu ferais mieux de pas t’approcher de l’autre, c’est un chasseur de prime qui était à mon cul. Il a plus morflé que moi à cause du détonateur mais j’te parie qu’il est encore vivant…

Alors qu’il terminait sa phrase, Kreshtar vit, au delà du petit cratère que le détonateur avait causé, que le Chasseur reprenait aussi ses esprits. Ils tentèrent de se lever tout les deux péniblement. Le jeune homme regarda les deux ennemis et compris rapidement qu’il devait choisir entre deux options. Se barrer ou alors se tailler…
Alors qu’il réfléchissait à toute allure, il vit l’homme en armure se lancer sur lui, ne lui laissant plus aucun échappatoire. Ce fut alors qu’il se sentit ceinturé et tomba à la renverse…

Alors que Kreshtar s’affalait sur le jeune homme pour lui éviter un uppercut violent, il sentit un renflement étonnamment familier dans l’une de ses poches. Il se saisit de la grenade flash et la balança à quelques centimètres de lui en espérant aveugler son adversaire. Une fois la détonation entendue, il ouvrit les yeux et vit son adversaire déboussolé. Visiblement, ce dernier n’avait pas prévu de réaction de ses proies…ou alors son arrogance l’a aveuglé autant que cette maudite grande flash…Alors que son champ de vision était tout de blanc, il sentit une étrange sensation dans son estomac, comme une sorte de picotement tenace qui ne cessait de s’intensifier. Alors qu’il portait ses mains à ses entrailles, il sentit qu’un liquide poisseux s’écoulait du trou béant qui remplaçait son ventre. Soudainement, il sentit ses jambes s’affaisser, ne supportant plus son poids, et se retrouva à genoux. Alors que son champ de vision s’éclaircissait, il vit une mare de liquide rouge sous lui qui ne cessait de s’agrandir tout en sentant une douce chaleur l’envahir. La dernière image qu’il eut l’occasion de voir était le vioque en train de sourire d’un air qui lui semblait malsain…


***

Kreshtar se réveilla dans un lit moelleux et sentant bon le frais. Alors qu’il tournait la tête pour voir où il était, il vit un jeune homme endormi sur une chaise à proximité. Ce fut seulement alors qu’il se souvint de ce qui s’était passé. Un sourire vint éclaircir son visage et il s’abandonna dans les limbes d’un sommeil sans fin…
Revenir en haut Aller en bas
 
Errance. Chapitre Troisième.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Quartiers de l'équipage :: "Les Marqués" :: Kreshtar-
Sauter vers:  
Design réalisé par DesignWeb Studio Plus
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit