AccueilAccueil  Présentation  Charte  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre Holoforum, bonne visite !

Pour plus d'informations sur Heimatlos, vous avez notre présentation et notre charte à votre disposition.
La guilde est officiellement fermée.
Merci à tous !

Partagez | 
 

 Le début

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kreshtar

avatar

Messages : 1344
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Le début   Mar 5 Oct - 20:11

Il y a quelques temps, Kreshtar a fait parti d’un groupement. Celui-ci a implosé mais je pense qu’il est bon de savoir ce qui s’y est passé. De toute façon, c’est les seuls archives que nous ayons pour lui.

Prenez place confortablement et lisez ce qui va suivre :

Un jeune homme regardait le ciel. Il était au balcon d'une bicoque et méditait sur sa dernière mission.

Il y a près d'une semaine de cela, Kreshtar était dans une cantina d'un quartier mal famé de Nar Shadaa en train de dépenser l'argent gagné relativement honnêtement grâce aux transports de marchandises qui ponctuent son ordinaire. Accompagné de sa bouteille de Jus de Juma perso, il s'était installé à une table où les paris étaient gros. Il commença à miser petit pour évaluer les participants et, peut être à cause du Jus de Juma, pris de l'assurance et misa tout ce qu'il avait sur lui au bout du dixième tour de Jeu. Bien évidemment la mise s'envola illico presto et Kreshtar s'en alla, blasé d'avoir tout perdu si rapidement.


-Bon ! Et ben comme ça ma période de glandouille mensuelle va pas durer trop longtemps ce coup-ci !

Il regarda l'afficheur digital de l'heure sur un bâtiment non loin et vit qu'il était largement temps pour lui d'aller se pieuter. Il se dirigea alors vers son abri pour la nuit d'un pas plus que chancelant. Il porta la bouteille à ses lèvres et pencha sa tête en arrière pour vider le fond d'un seul trait, puis balança ladite bouteille dans un monceau de débris métalliques. Arrivé à sa chambre d'hôtel, qu'il avait payée d'avance heureusement...., il s'effondra sur son lit et s'endormit immédiatement d'un sommeil de plomb.

Le Lendemain

A 13h, Kreshtar fut réveillé par le Soleil qui était déjà bien haut dans le ciel. Il s'assit sur le bord de son lit, s'étira longuement, bailla à s'en faire décrocher la mâchoire et regarda autour de lui d'un air hagard, semblant se demander ce qu'il pouvait bien foutre ici.
Soudain tout lui revint en mémoire, les parties de Pazaak alors qu'il était ivre mort, la perte de douze mille crédits en une soirée....


-RAAAAAH PUTAIN !

En effet son optimisme d'hier soir était dû surtout à la quantité d'alcool ingéré...Mais revenons à ce pauvre gus. Kreshtar faisait les cent pas dans sa petite chambre d'où il devait partir avant le lendemain 10h sous peine de se voir éjecté manu militari par le videur Wookie du gérant.

-Un contrat, une livraison tout j'dois prendre tout ce qui va me passer sous la main pour espérer me refaire...fait chier MERDE ! Moi j'voulais m'amuser pendant encore au moins un mois entier avec ma prime c'est pas croyable ça !
Bon....me reste plus qu’à aller voir l'autre gus de la dernière mission, il m'a dit qu'il avait encore du taf pour moi. J'espère qu'il l'a pas encore refilé...


Kreshtar ramassa deux trois affaires, qu'il avait laissé à traîner dans la chambre, pas mal de bouffe et mis tout dans son sac à dos déjà bien usé. Puis il se mit en route vers le dock où il avait vu pour la dernière fois cet Aquale. Au détour d'une grue massive, il vit son ancien commanditaire. Il était en train de parler avec deux personnes à l'air patibulaire. Doucement, Kreshtar s'approcha du groupe et écouta, sans qu'ils s'en aperçoivent, une partie de la conversation.

-T'a intérêt à envoyer au plus vite cette caisse sur Ord Mandrell sinon le chef va se fâcher, cracha le plus grand des deux Duros.
-Le chef va se fâcher, répéta le second en ricanant d’un air sinistre.
-La meilleure manière pour toi de rester en vie au moins jusqu'à ce soir c'est de faire fissa t'a pigé ?
-T'as pigé ?
sur-enchérit le second en ponctuant sa question du même ricanement.[/color]

L'Aquale ne paraissait pas intimidé par ces menaces et dit d'un ton assuré :

-Et ben vas y mon gros préviens ton chef j'suis sûr qu'il se fera une joie de venir se déplacer en personne...

Le plus grand Duros le regarda d'un air assassin et s'en alla d'un pas vif. Le second jeta exactement le même regard et emboîta le pas du premier. Kreshtar se demanda si l'air sinistre qu'il avait cru déceler dans les paroles du second n'était pas plutôt un ton d'ahuri...
Laissant là ses réflexion, il se dirigea vers l'Aquale pour voir s'il n'y avait pas moyen de lui filer du taf.


-Bonjour, dit-il, j'reviens te voir car j'ai eu quelques soucis monétaires hier soir et j'aurais besoin de renflouer mes caisses en ce moment.

L'Aquale éclata de ce qui ressemble à un rire.

-Alors on tient pas l'alcool ? Sacrés Humains ! J'ai entendu parler de ton coup de Maître hier soir ! Ralala...Ben en tout cas tu tombes bien car j'ai une livraison sur Ord Mandrell à faire assez rapidement.

L'air vexé par les moqueries de l'Aquale, Kreshtar demanda d'un ton sec :

-Accouche

L'Aquale désigna une petite caisse en bois derrière lui.

-C'est ça ? Et y'a quoi dedans ?
-T'a pas à le savoir.
-Ok, ok, moi si j'demande c'est juste pour la forme hein. Mon vaisseau il est où ?
-Ton vaisseau ? T'es culotté de demander ça, jt'ai dis quand t'es arrivé de pas le laisser traîner sur le pont d'accostage n°4.
-Oui et je t'ai répondu qu'au prix que tu me prenais pour la location de cette piste je pouvais bien faire ce que j'voulais.
-Exactement, je vois que t'a pas perdu toute ta mémoire. Dallo, le Toydarien propriétaire de cette aire d'atterrissage a embarqué ton vaisseau une heure après ton départ.
-Quoi ?! Et toi tu l'as regardé faire sans rien dire ?
-Mais tu m’as pas payé pour empêcher de le voler que je sache. Juste pour avoir l'autorisation d'venir atterrir ici. Je t'avais dit de prendre l'assurance contre les vols.
-Putain de journée !
-Allez va t'en fait pas y'a un long courrier au quai n°2 qui part vers Ord Mandrell via Hutta dans une heure et demie.
-Ok et comment je fais pour y entrer moi ? Je suppose qu'ils prennent pas des passagers...T'es mignon mais si t'a un autre.......
-Hey ho ! J'suis pas ta mère moi ! T'avais qu’à pas perdre ton vaisseau alors maintenant tu prends la caisse et tu y vas ! Voilà l'adresse de livraison.
-Super...j’me démerderais comme d'hab'. Et le paiement ?
- Le pai....ah oui ! J'ai failli oublier
-Mais bien sûr
-Tiens voilà dix mille crédits, t'aura la même somme au retour. Ah et au fait n'ouvre surtout pas la caisse...sous aucun prétexte.
-Ouais ouais j'ai l'habitude


Kreshtar pris les crédits et se dirigea vers la caisse. Toute en bois, de forme rectangulaire, d'une taille d'à peu près 40x20. Deux poignées en bronze étaient fixée sur les côtés ce qui permettait une prise en main facile. Il entreprit alors de l'emmener dans la soute du long courrier. Il prit les poignées et tira sur la caisse qui faisait son poids malgré sa taille. Il se dirigea vers le quai n°2 où se trouvait le vaisseau. Arrivé devant la zone d'embarquement, il vit des dockers en train de charger du matériel dans la soute. Il s'approcha d'eux et posa sa caisse sur le tas de marchandises prêtes à être chargées.

Un des employé le vit faire et l'interpella.


-Hey ho ! Mais tu fais quoi là ? Qui est ce qui t'a permis de poser ta merde ici ?

Kreshtar lança un regard neutre sur l'employé et montra du doigt le Toydarien responsable du coin.
L'employé le regarda d'un air dubitatif.


-Et qu'est ce qui m'fait croire que c'que tu racontes c'est pas des conneries.
-Tu m'crois pas ? Ben va lui d'mander j'suis sûr qu'il sera heureux d'écouter tes plaintes. Connaissant le caractère de ces gars là m'est avis qu'tu vas t'faire envoyer chier vite fait, voire même viré.


L'autre pesa le pour et le contre rapidement et acquiesça, après tout lui il s'en fout du moment que le boulot est fait cet étranger fait bien ce qu'il veut.

Débarrassé de sa caisse encombrante, il se dirigea vers le pont d'embarquement en se marrant intérieurement. Vraiment trop simple à leurrer ce gars là.

Arrivé dans le vaisseau, il se fondit parmi l'équipage et fit semblant de superviser l'arrivée des marchandises. Il évita soigneusement de recroiser le docker vu dehors car là il ne pourrait pas facilement s'en débarrasser. Lorsqu'il fût à l'abri des regards, il se cacha habilement entre deux piles de caisse dans un coin sombre du vaisseau.


Le voyage se passa sans soucis et à la première escale, deux jours plus tard, la chance fût enfin de son côté car aucune caisse proche de lui ne fût débarquée.

Lors de l'atterrissage sur Ord Mandrell, trois jours plus tard, Kreshtar se rendit compte qu'il ne lui restait plus grand chose à manger. Il attendit un peu que le déchargement commence pour se fondre parmi les dockers. Il empoigna sa caisse et sorti de la soute sans soucis.


-Bon ben y'a au moins ça qui s'est bien passé, pensa t-il.

Il regarda alors le papier sur lequel l'adresse était notée. Une cantina apparemment. Il se dirigea donc d'un pas leste malgré son chargement vers l'endroit de livraison. Plus il avançait et plus la curiosité le titillait. Qu'est ce que cette si petite caisse peut contenir d'aussi lourd ? Ravalant ses questions il continuait sa marche dans les ruelles sombres pour éviter d'attirer l'attention.

Au bout de dix minutes il vit les murs de la Cantina au loin. Il pris une rue encore plus étroite que la précédente, si bien qu'il était obligé de tenir la caisse à bout de bras au dessus de sa tête pour pouvoir passer. Il arriva près de l'entrée de service de la Cantina et s'approcha de la porte. C'est ce moment que choisis un Dévaronien, tenancier de la cantina, pour sortir. En s'ouvrant vers l'extérieur, la porte frappa Kreshtar de plein fouet. Il tomba brutalement sur le sol et laissa tomber la caisse.
La caisse éclata par terre et dans les débris, Kreshtar vit une charge au thorium. Le Dévaronien regarda dédaigneusement cet abruti qui se met derrière les portes de service et jeta un droïde dans un monticule de déchets métalliques. Sans même se renseigner sur l'état de Kreshtar, il rentra dans la Cantina et referma la porte en la claquant vivement.

Un peu sonné, Kreshtar se demandait pourquoi le Dévaronien ne l'avait pas reconnu, après tout la livraison était dans son établissement, ça devait certainement être à lui cette charge...Tout en maugréant sur la débilité de ce gars, Kreshtar entrepris de ramasser la charge et de la fourrer dans son sac.


-Cet abruti va comprendre que c'est pas moi qui a ouvert cette fichue caisse j'espère, se dit Kreshtar, sinon j'peux dire adieu à mes dix mille crédits en plus à mon retour à Nar Shadaa...

Kreshtar entendit des bip sortir du tas de déchets, le droïde était apparemment quasiment démoli mais encore suffisamment en état pour fonctionner. Kreshtar était surpris de voir qu'un truc de ce prix était jeté alors qu'il n'aurait sans doute pas fallu grand chose pour le réparer proprement...

-Ah le gâchis...sérieux c'est abusé ici, pensa-t-il.

Il allait frapper à la porte quand il entendit quelque chose qui ressemblait à des paroles sortir du vocabulateur du droïde. Poussé par la curiosité il retourna au près du tas de déchets métalliques et tendit l'oreille.

-Est ce que la carg.*bruits de parasites*arrivée ?
-Pas en*bruits de parasites*mes agents m'ont dit que ça ne devrait pas tar*bruits de parasites*D'ici un jo*bruits de parasites*eux grand max.
-Faut faire vite on a à peine tro*bruits de parasites*ements de prévus dans notre plan. Si on a pas les charges *bruits de parasites*temps on va être dans la *bruits de parasites*
-Ouais je sais, et toi *bruits de parasites*est bon ?
-Oui l'avant *bruits de parasites* désert le 8 au matin entre 5H et 5h45. On aura*bruits de parasites*de poser les charges et repartir *bruits de parasites*s'en aperçoive. *bruits de parasites*
-Parf*bruits de parasites* Empereur sera content.
-Hey c'est quoi ça ?
-Bonsoir *bruits de parasites*désirez une autre boisson ? Je *bruits de parasites*verres sont vides
-Mais qu'est ce que ce droïde fout ici ?
**Krsssssssht **
Le reste de la Bande est trop endommagé pour être lue, annonça d'une voix distordue par les dégâts, le droïde


Une série de Bip se font entendre et la bande recommença au début.

-Et merde c'est quoi cette livraison...En tout cas j'ai clairement compris un truc c'est que si je livre ça, ce sera une bonne chose pour l'Empire. Mais qu'est ce que je vais bien pouvoir foutre d'une charge au thorium moi....Si je la vends ces enfoirés l'achèteront directement vu que les marchands d'ici sont de vraies raclures. Et les dix milles crédits qui m'attendent à Nar Shadaa.... Raaah....Mais j'peux pas aider l'Empire...Raaah et mes dix mille crédits !!!

Tout en pensant à l'argent perdu, Kreshtar s'enfonçait dans la ville en prenant garde de rester à l'écart des grandes rues. Ses réflexions l'amenèrent devant un grand bâtiment apparemment en ruines. Il releva la tête, regarda autour de lui et ne voyant personne s'engouffra par un trou dans la façade du bâtiment. Il avait au moins trouvé quoi faire de cette charge qui l'encombrait plus que nécessaire.

Après une demi-heure d'exploration il estima que le sous sol de ce bâtiment, une espèce de grande cave avec le sol meuble, était la cachette parfaite. Il emballa soigneusement l'explosif dans sa cape et creusa le sol dans un recoin sombre pour l'y enfouir. Une fois ce travail achevé, le crépuscule approchait. Sans se faire remarquer, il sorti du bâtiment et se mit en quête d'un peu de bouffe et d'un endroit où dormir quelques temps.

Il trouva assez facilement un hôtel, qui n'était guère en meilleur état que le bâtiment qu'il venait de quitter. Bien crevé par sa journée, il paya d'avance pour deux jours au propriétaire de ce taudis et se dirigea sans hâte vers l'étage où l'attendait son abri pour la nuit. Il mangea ce qu'il avait pu trouver dans un magasin proche de l'hôtel et se coucha rompu par la fatigue.


Le lendemain

Kreshtar se leva en fin d'après midi, et sorti sur le balcon pour réfléchir à sa situation. L'Aquale qui lui a confié cette livraison doit certainement être au courant que la marchandise n'a pas encore été acheminée. Il va certainement avoir des gars aux fesses sous peu.

-Encore heureux que j'ai voyagé clandestinement, se dit-il en mangeant une sorte de pain noir. Bon maintenant que j'suis dans la merde autant y aller à fond. Il est grand temps que je prenne position dans la guerre qui ne tardera certainement pas à éclater entre l'Empire et la République. Bon de toute façon mon choix est assez défini depuis quelques temps. Vu que je refuse tout ce qui me semble moralement incorrect....Pffffff bon j'en ai marre de tout ça j'vais aller à la cantina pour me détendre.

En pensant à aller à la cantina, Kreshtar eu un doute, vite effacé car le Dévaronien ne l'avait presque pas vu et y'a pas de risque de se faire reconnaître vu que les commanditaires sont pas au courant que lui, Kreshtar, devait avoir la cargaison.

Rassuré, il prit la direction de la Cantina et compta ne pas trop dépenser au Pazaak.
Au bout de deux heures de jeu acharné, il dût se rendre à l'évidence, la chance aux cartes il ne l'aura jamais. Navré d'avoir encore perdu une partie de son pécule, il se dirigea vers une table vide et commanda une bouteille de Jus de Juma.

Kreshtar se remis à penser à ce qui lui était arrivé la veille...Cela le renfrogna un peu plus. Ce qui est fait est fait, pensa t-il, j'ai clairement atteint un point de non-retour. Soit j'assume ce que je viens de faire soit je me fais tuer comme un chien par les sbires de mon commanditaire car jamais il ne croira que j'ai pu changer d'avis et finalement lui livrer la charge au thorium si l'on ne m'a pas fait d'offre bien meilleure. L'Empire est parano c'est de notoriété publique...

Après avoir tourné et retourné le problème dans tous les sens, il décida pour finir de lutter contre l'Empire et son oppression. Après tout, il n'avait jamais eu de soucis avec la République directement... seulement avec quelques uns de ses représentants de l'ordre, se dit-il avec un petit sourire.

Sortant de sa rêverie, il s'aperçut qu'un étranger s'était invité à sa table. Il se demandait ce que pouvait bien lui vouloir cet étrange individu lorsque l'homme commença à lui parler d'un travail. Kreshtar écoutait d'une oreille distraite, trop habitué à ces ivrognes mauvais payeurs qui donnent des boulots à la mord-moi-l'noeud.

Toujours dans ses pensées, Kreshtar opinait du chef de temps en temps pour faire croire à l'autre olibrius qu'il l'écoutait. Au bout d'un moment, l'ivrogne arrêta son discours et Kreshtar en profita pour jeter un œil aux Twi'lek qui dansaient sur scène pas très loin. Il vida son verra d'un trait et s'apprêtait à opposer un refus ferme mais courtois à l'acolyte assis à la même table que lui quand celui-ci sortit de son ample vêtement une sorte de tablette et la tendis à Kreshtar en lui souhaitant du courage pour la suite de ses aventures. Ce qui surprit le plus Kreshtar fût que l'ivrogne avait parlé distinctement et sans aucun accent d'ébriété dans sa voix. Il jeta un œil à la tablette la parcouru rapidement et lorsqu'il releva la tête, l'homme avait disparu.

Kreshtar se dit que finalement, sa voie serait toute tracée à partir d'aujourd'hui et que l'Aquale dont il avait "emprunté" la marchandise pourrait lui envoyer n'importe qui ça lui ferait juste de l'entraînement en plus.

Revenir en haut Aller en bas
 
Le début
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Quartiers de l'équipage :: "Les Marqués" :: Kreshtar-
Sauter vers:  
Design réalisé par DesignWeb Studio Plus
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com